DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Espagne : manifestation contre le gouvernement, accusé de mal gérer la crise du coronavirus

euronews_icons_loading
Manifestation contre le gouvernement de Pedro Sanchez à Madrid (Espagne), le samedi 12 septembre 2020
Manifestation contre le gouvernement de Pedro Sanchez à Madrid (Espagne), le samedi 12 septembre 2020   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

C'est le pays le plus touché par le coronavirus en Europe, plus que la France et l'Italie : l'Espagne a dépassé cette semaine le demi-million de cas de Covid-19. Mais la rentrée est chaotique et le nombre de cas augmente, entraînant une hausse des hospitalisations. Et un homme concentre la colère de ces manifestants : Pedro Sanchez.

Environ 3000 personnes réclamaient la démission du chef du gouvernement espagnol dans les rues de Madrid samedi. C'est là que la proportion de personnes touchées par le coronavirus est la plus élevée.

La décentralisation du pouvoir en Espagne semble également avoir compliqué la tâche des autorités. Après la levée de l'état d'alerte fin juin, ce sont les régions qui ont repris la main dans la lutte contre la pandémie, avec des mesures qui divergent d'une région à une autre.

Résultat, l'Etat se voit reprocher une absence de coordination. Face aux inquiétudes, le socialiste Pedro Sanchez était toutefois venu en aide aux régions, fin août, avec la mise à disposition de 2 000 militaires pour les aider à tracer les cas de Covid-19.