EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Décès de Ruth Bader Ginsburg, juge admirée et doyenne de la Cour suprême des États-Unis

Décès de Ruth Bader Ginsburg, juge admirée et doyenne de la Cour suprême des États-Unis
Tous droits réservés Patrick Semansky/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Patrick Semansky/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Elle était populaire pour ses combat en faveur des droits des femmes et des minorités. Sa succession fera l'objet d'une âpre bataille politique entre démocrates et républicains.

PUBLICITÉ

Elle était la doyenne de la Cour suprême des États-Unis. Ruth Bader Ginsburg, juge appréciée pour ses combats progressistes, est décédée des suites d'un cancer à l'âge de 87 ans. En apprenant sa mort, Donald Trump n'a pu que rendre hommage à cette opposante acharnée.

« C'était une femme incroyable, a-t-il répondu aux journalistes qui lui apprenaient la nouvelle._ Que l'on soit d'accord ou pas, c'était une femme incroyable qui a eu une vie incroyable. Je suis triste d'entendre cela, vraiment triste. »_

Le candidat démocrate à la Maison-Blanche, Joe Biden, a regretté la perte d'une juge attachée aux justes causes.

Elle représentait les idéaux américains les plus nobles : la justice, l'égalité et le respect de la loi. Ruth Bader Ginsburg s'est battue pour nous tous. C'était une personnalité aimée.
Joe Biden
Candidat démocrate à la présidentielle américaine

Le siège qu'elle laisse vacant représente un immense enjeu politique. Actuellement, cinq des neufs juges de la plus haute juridiction du pays sont des conservateurs, et Donald Trump a déjà sélectionné des candidats. Mais Joe Biden l'a de nouveau appelé dans un tweet à attendre l'élection du 3 novembre pour nommer un successeur à celle que beaucoup de jeunes Américains adulaient pour ses combats en faveur des droits des femmes, des minorités ou encore de l'environnement.

Ruth Bader Ginsburg elle-même avait demandé à sa petite-fille de rendre publiques ses dernières volontés : ne pas être remplacée avant qu'un nouveau président soit en poste.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Cour suprême : la conservatrice Amy Coney Barrett pour remplacer "RGB" ?

Les dirigeants du monde entier condamnent la tentative d'assassinat de Donald Trump

Tentative d'assassinat contre Donald Trump lors d'un meeting en Pennsylvanie, le tireur abattu