DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Place au cinéma à Saint-Sébastien : le festival reprend une partie de la sélection de Cannes

euronews_icons_loading
Place au cinéma à Saint-Sébastien : le festival reprend une partie de la sélection de Cannes
Tous droits réservés  Montse Castillo
Taille du texte Aa Aa

Un tapis rouge, des stars et des photographes, mais des restrictions rigoureuses pour le public… C'est à ce prix que la 68e édition du Festival de cinéma de Saint-Sébastien à pu être inaugurée vendredi soir. Cette année, c'est l'Italien Luca Guadagnino qui préside de jury.

Saint-Sébastien récupère sept films qui étaient programmés à Cannes, où le festival a été annulé. Le directeur a aussi convié son homologue cannois, Thierry Frémaux, à la cérémonie d'ouverture.

« Le meilleur endroit pour voir un film reste la salle de cinéma, a plaidé Luis Rebordinos. Nous voulions que le Festival de Cannes nous accompagne pour inaugurer celui de Saint-Sébastien. C'est le symbole de l'union des festivals et, d'une certaine manière, un hommage aux autres festivals qui n'ont pas pu avoir lieu. »

Très solennel, Thierry Frémaux de conclure : « Le cinéma ne mourra jamais. »

Dans la sélection officielle : les derniers films de François Ozon, Thomas Vinterberg ou encore Naomi Kawase. Viggo Mortensen recevra, lui, le prix Donostia pour l'ensemble de sa carrière.

Mais en ouverture, c'est Rifkin's Festival de Woddy Allen qui a été projeté. Un long-métrage dont l'histoire se déroule justement à Saint-Sébastien durant le festival.