DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le charbon de la discorde : manifestation autour de la mine allemande de Garzweiler

euronews_icons_loading
Des militants opposés à la mine de charbon de Garzweiler en Allemagne sont entourés de policiers lors d'une manifestation, le 26 septembre 2020
Des militants opposés à la mine de charbon de Garzweiler en Allemagne sont entourés de policiers lors d'une manifestation, le 26 septembre 2020   -   Tous droits réservés  David Young/DPA/AP
Taille du texte Aa Aa

Mobilisation en Allemagne contre la mine de charbon de Garzweiler, dans l'ouest du pays.

Le gouvernement allemand a autorisé la mine à poursuivre l'extraction du charbon jusqu'en 2038.

Les manifestants estiment qu'il s'agit d'une date trop tardive pour lutter efficacement contre le changement climatique.

Les militants écologistes s'opposent également à l'expansion du site de la mine qui prévoit la destruction de plusieurs villages.

Un appel à occuper le site avait été lancé et plusieurs manifestants ont brièvement réussi à entrer dans les installations de stockage de charbon avant d'en être délogés.

La mine de Garzweiler, et les centrales électriques voisines, sont depuis plusieurs années l'objet de protestations des défenseurs de l'environnement allemands.

Les écologistes affirment qu'elles sont parmi les plus grandes sources d'émissions de gaz à effet de serre en Europe.

Dans son message vidéo hebdomadaire, la chancelière allemande Angela Merkel a défendu les efforts pour soutenir les énergies renouvelables, mais n'a pas évoqué le charbon.