EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

À Naples, certains artistes exposent leurs œuvres en extérieur

À Naples, certains artistes exposent leurs œuvres en extérieur
Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Euronews avec Luca Palamara
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

🇮🇹 À Naples, le sculpteur Jago expose ses œuvres en extérieur, pour "changer la dynamique sociale" de certains quartiers.

PUBLICITÉ

Traditionnellement, les œuvres d'art sont exposées dans des musées et des galeries d'art, où les gens décident de payer pour les contempler. Toutefois, certains artistes pensent que leur place est dans la rue, ouvertes à tous. Cette philosophie permettrait, selon ses tenants, de changer les relations sociales entre les gens et de donner une nouvelle vie à des quartiers entiers.

L'artiste mondialement connu Jago a par exemple établi son atelier d'art dans une église abandonnée au milieu du quartier populaire Sanità de Naples. Ses créations, des sculptures, sont exposées à l'extérieur pour pouvoir "vraiment évaluer leur valeur" explique-t-il.

"Si je peux y amener des gens, alors je peux changer la dynamique sociale : c'est ce que signifie la sculpture, c'est ce que signifie l'art" indique-t-il. "C'est la force de l'art et cela permet de maintenir certains endroits en vie. L'oeuvre d'art a cette capacité : elle rend les choses et les lieux sacrés".

À Naples, certains jeunes ont obtenu l'autorisation de gérer les catacombes San Gennaro. Ces dernières ont repris des couleurs grâce à des investisseurs privés. Ce sont 12 000 mètres carrés de patrimoine culturel souterrain.

"Depuis 2008, nous avons commencé à laisser une marque qui ne cesse de croître" souligne Enzo Porzio à l'origine de cette initiative. "Nous étions 5 volontaires fous, maintenant nous sommes 40 jeunes avec des emplois et des salaires corrects, qui peuvent vivre de l'art, de la culture et de la beauté".

Grâce à leur volonté, les lieux ont été dynamisés. Chaque année, entre 5 000 et 160 000 personnes visitent ces catacombes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : Naples, le Vesuve, la mer, et surtout sa pizza !

Quand l'IA permet de lire d'élucider des énigmes millénaires

Italie : le quartier du "Bronx" de Naples renaît