DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Haut-Karabakh : les pilonnages se poursuivent

euronews_icons_loading
Haut-Karabakh : les pilonnages se poursuivent
Tous droits réservés  AP/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Cathédrale emblématique pour les Arméniens du Haut-Karabakh, cet édifice a été frappé par une roquette au douzième jour du conflit qui meurtrit ce territoire. Une attaque que les Arméniens de la république séparatiste attribuent aux forces azerbaïdjanaises, mais à Bakou, le ministère de la Défense a démenti.

Une quinzaine de kilomètres plus loin, la ville principale de la république auto-proclamée – Stepanakert pour les Arméniens, Khankendi pour les autorités azerbaïdjanaises – a de nouveau été pilonnée.

Après deux semaines de combats, le bilan officiel est de 300 à 400 morts dans le territoire séparatiste que l'Azerbaïdjan a promis de reconquérir. Mais il serait en réalité bien supérieur.

Alors que les médiateurs du groupe de Minsk rencontraient ce jeudi le chef de la diplomatie azerbaïdjanaise, Bakou a accusé les forces séparatistes de faire feu sur des zones habitées, citant plusieurs districts, notamment Bardinsk, Terter et Agdam.

L'armée azerbaïdjanaise dit aussi avoir saisi lors de son avancée des chars et des munitions des forces arméniennes.