DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Face à l'absence des touristes, les guides de Budapest sont obligés de se reconvertir

euronews_icons_loading
Face à l'absence des touristes, les guides de Budapest sont obligés de se reconvertir
Taille du texte Aa Aa

A Budapest, les guides touristiques sont de plus en plus nombreux à chercher à se reconvertir. Leur profession est particulièrement impactée par l'épidémie de coronavirus. La plupart d'entre eux n'ont plus perçu de salaire depuis le mois de mars, alors que les touristes ont déserté la capitale hongroise.

Si les guides des régions rurales ont eu droit à une aide gouvernementale, ce n'est pas le cas des 4 000 professionnels travaillant à Budapest.

Barbara Szuhai est l'une d'entre eux. Elle travaille comme guide touristique depuis 28 ans, mais face à la situation très compliquée de ces derniers mois, elle a dû faire des ajustements : elle organise désormais des excursions individuelles : "J'essaie de mettre en place des promenades à Budapest. Nous n'obtenons aucun avantage fiscal, alors j'économise pratiquement tout l'argent que je gagne pour pouvoir payer mes impôts", explique-t-elle.

Mariann Gellert travaillait elle aussi comme guide touristique. Pendant 11 ans, elle a accompagné des groupes de voyageurs hongrois à Dubaï. Mais à cause de la pandémie, elle s'est reconvertie. Aujourd’hui, elle travaille dans une boulangerie. "Je n'ai pas seulement eu une opportunité d'emploi, mais j'ai aussi trouvé une famille aimante qui m'a beaucoup encouragé et aidé pendant cette période difficile", raconte Mariann.

Comme elle, ils sont nombreux a avoir opté pour un changement drastique de carrière, certains sont devenus contrôleur ou encore routier. Avec la dégradation de la situation sanitaire en Europe, beaucoup craignent que le tourisme ne redémarre pas. Les reconversions des professionnels dans le secteur du tourisme devraient donc se poursuivre.