DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Gros plan sur le réservoir de Kasukabe, un système anti-inondation aux dimensions gigantesques

Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Gros plan sur le réservoir de Kasukabe, un système anti-inondation aux dimensions gigantesques
Tous droits réservés  AFPTV
Taille du texte Aa Aa

On le surnomme le "Parthénon" souterrain du Japon : un complexe en béton aux dimensions pharaoniques destiné à protéger Tokyo et ses environs d'inondations catastrophiques, dont le risque s'accroît à mesure que le changement climatique s'accélère...

En surface, presque rien ne trahit la présence en sous-sol du réservoir principal aux allures de cathédrale du site de Kasukabe, à Saitama, au nord de Tokyo, le plus grand du genre au monde. Le sol y est humide et l'éclairage faible.

L'installation permet de canaliser et rediriger l'excès d'eau des tempêtes, protégeant ainsi l'une des métropoles les plus peuplées de la planète.

Longue comme deux terrains de football et soutenue par des piliers de 500 tonnes, l'immense structure est vraiment très profonde selon Nobuyuki Akiyama, directeur du réservoir de Kasukabe :

"Ce réservoir a un diamètre de 30 mètres et une profondeur de 70 mètres. Pour vous donner une idée, c'est aussi grand qu'on pourrait y mettre une navette spatiale ou la Statue de la Liberté".

Achevée en 2006 après une dizaine d'années de travaux, pour un coût de près de deux milliards d'euros, l'installation est utilisée en moyenne sept fois par an.

Le réservoir est relié à un tunnel long de 6,3 kilomètres et doté d'un système pouvant déverser chaque seconde l'équivalent d'une piscine de 25 mètres dans la rivière Edogawa toute proche.

Le personnel du site est constamment en alerte, surtout pendant la saison des pluies et des typhons, qui s'étend généralement de juin à fin octobre au Japon.

Selon M. Akiyama, le réservoir permet de réduire de 90% le nombre d'habitations affectées par les inondations dans les zones environnantes.

Les systèmes japonais anti-inondations sont parmi les meilleurs au monde, le pays ayant tiré les leçons de plusieurs catastrophes survenues après la Seconde Guerre mondiale.

Rien qu'à Tokyo, ville sillonnée par plus de 100 rivières, il existe dix autres réservoirs souterrains et trois tunnels de protection contre les inondations.