DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : à Liverpool, les commerçants dénoncent les nouvelles restrictions

euronews_icons_loading
Un homme seul marche dans une rue de Liverpool, où tous les pubs sont fermés, Angleterre, le 14 octobre 2020
Un homme seul marche dans une rue de Liverpool, où tous les pubs sont fermés, Angleterre, le 14 octobre 2020   -   Tous droits réservés  Frank Augstein/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Le Nord-Ouest de l'Angleterre fait l'objet de mesures très strictes pour enrayer la propagation du coronavirus. La région a été placée en alerte très élevée par le gouvernement britannique, le plus haut niveau, ce qui suscite de nombreuses critiques et un sentiment d'injustice de la part des commerçants et des habitants.

"Il semble que Liverpool ait été choisie, nous sommes conscients que les taux sont élevés et il faut évidemment y remédier" indique Isobel Cattrall, étudiante en droit à l'université de Liverpool. "En tant qu'étudiante, j'ai peur que ma vie ne redevienne jamais comme avant. Mon université est fermée, je dois travailler à la maison" souligne-t-elle.

Disparité de traitement avec Londres

"Les gens sont en colère parce quand vous allumez le journal télévisé, vous voyez Londres et des endroits comme Soho avec une foule énorme à l'extérieur, dans les stations de métro après le couvre-feu" dénonce-t-elle. "Toute leur attention semble se porter sur le Nord-Ouest, et en particulier Liverpool, qui dépend tellement des bars, des restaurants et des pubs indépendant**s". La jeune fille s'inquiète des conséquences sur les salariés de ces établissements, "qui vont se retrouver sans travai**l".

Un pays de "morts-vivants"

"C'est comme être dans le pays des morts-vivants" nous confie Peter Kinsella, patron d'un restaurant selon lui "solide financièrement". Mais à cause des restrictions qui empêchent les gens de sortir, Peter craint de ne pas pouvoir tenir longtemps. "Il y a des limites à ce que l'on peut vous enlever avant que votre avenir ne soit menacé. Et c'est la situation dans laquelle nous nous trouvons actuellement" déplore-t-il.

D'après Frank Mckenna, dirigeant du collectif Downtown in Business, la "frustration et la colère" vont conduire à "de la désobéissance civile".

"Je ne parle pas d'émeutes dans les rues ou de manifestations de masse, mais de gens qui ignoreront tout simplement les règles et les directives parce qu'elles n'ont plus de sens" juge-t-il.

Le gouvernement britannique considère pour sa part que son système de restrictions locales à trois niveaux permet de trouver un équilibre entre la lutte contre le coronavirus et la protection de l'économie. Mais beaucoup d'habitants de Liverpool estiment qu'il y a une réelle disparité de traitement entre leur ville, et Londres.