DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le pape François défend le droit à l'union civile pour les couples de même sexe

euronews_icons_loading
Le pape François défend le droit à l'union civile pour les couples de même sexe
Tous droits réservés  Gregorio Borgia/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Le pape François a défendu mercredi très explicitement le droit des couples gays, "enfants de Dieu", de vivre au sein d'une "union civile", dans un changement radical par rapport à ses prédécesseurs.

Qu'elle suscite la joie ou l'indignation, la déclaration du pape François n'a laissé personne indifférent. Dans un extrait du documentaire "Franscesco" du réalisateur russe Evgeny Afineevsky, un film consacré au souverain pontife et présenté à la Fête du cinéma de Rome mercredi, le Pape s'est dit en faveur de la création d'une union civile pour les couples gays.

"Les personnes homosexuelles ont le droit d'être en famille. Ce sont des enfants de Dieu, elles ont le droit à une famille", a-t-il ainsi déclaré. "Nous devons créer une loi d’union civile, pour qu'elles soient légalement protégées".

Le souverain pontife a déjà fait preuve d'ouverture envers les personnes gays, en affirmant régulièrement qu'elles devaient être accueillies avec respect dans les paroisses catholiques et en conseillant aux parents de ne pas les rejeter. "Si une personne est gay et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger ?", avait-il ainsi déclaré dans l'avion qui le ramenait de son premier voyage, au Brésil, en juillet 2013.

Cette petite phrase a marqué le pontificat de François, qui a reçu nombre de personnes homosexuelles en audience privée, provoquant l'ire de la branche la plus conservatrice de l'Eglise. Il reste toutefois fermement opposé à leur "mariage", en droite ligne avec le dogme de l'Eglise.

Une nette avancée pour la communauté LGBT

"Disons les choses comme elles sont : le mariage c'est un homme et une femme. Ça c'est le terme précis. Appelons l'union du même sexe "union civile" ", avait notamment déclaré le pape dans un livre d'entretiens réalisés par le sociologue français Dominique Wolton, publié en 2017.

Malgré tout, sa récente déclaration a été saluée par de nombreuses associations et mouvements LGBT catholiques : "Je pense que c'est une déclaration phénoménale, une déclaration que je n'aurais jamais attendue de la part d'un pape avant au moins deux générations. En déclarant son soutien aux unions civiles, il a vraiment changé le débat dans l'église sur les questions LGBT", estimait ainsi Francis DeBernardo, directeur exécutif du ministère New Ways, aux Etats-Unis.

Le plaidoyer du pape met en exergue une très nette avancée par rapport à un document officiel de la Congrégation pour la doctrine de la foi (le gardien du dogme au Vatican) de 2003, qui s'opposait à "une reconnaissance juridique des unions homosexuelles", ont relevé mercredi de nombreux observateurs du Vatican.

Cette charge avait été signée à l'époque par son dirigeant, le cardinal allemand Joseph Ratzinger, futur pape Benoît XVI. "Reconnaître légalement les unions homosexuelles ou les assimiler au mariage, signifierait non seulement approuver un comportement déviant, et par conséquent en faire un modèle dans la société actuelle, mais aussi masquer des valeurs fondamentales qui appartiennent au patrimoine commun de l'humanité", écrivait-il en conclusion.