DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : couvre-feu dans toute l'Espagne et nouvelles restrictions en Italie

euronews_icons_loading
Coronavirus : couvre-feu dans toute l'Espagne et nouvelles restrictions en Italie
Tous droits réservés  Emilio Morenatti/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

"Restons à la maison autant que possible", a demandé aux Espagnols le Premier ministre Pedro Sanchez ce dimanche, alors que l'état d'urgence sanitaire est ré-instauré jusqu'à début mai.

Après la France et la Belgique, le couvre-feu gagne l'Espagne. Face à une situation sanitaire jugée "extrême", le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a annoncé dimanche la mise en place d'un couvre-feu dans tout le pays de 23h à 6h du matin, sauf aux îles Canaries, où le taux d'incidence du virus est faible. L'état d'urgence sanitaire est également réinstauré et ce jusque début mai.

"Plus nous restons à la maison, moins nous avons de contacts, et plus nous nous protégeons et protégeons les autres", a déclaré Pedro Sánchez, le Premier ministre espagnol. "Nous n'avons pas besoin d'approuver ces mesures car nous savons ce que nous devons faire. Moins de mobilité, moins de contacts, c'est moins de possibilités de se faire contaminer par le virus. Par conséquent, restons à la maison autant que possible".

L'Italie instaure aussi de nouvelles restrictions. Cinémas, théâtres, salles de gym et piscines vont fermer dès lundi et jusqu'au 24 novembre. Les bars et les restaurants devront quant à eux cesser de servir après 18h.

"Nous vous recommandons également de ne pas accueillir des personnes extérieures à votre famille."
Giuseppe Conte
Président du Conseil italien

Trois régions ont déjà adopté un couvre-feu ces derniers jours, incluant Milan, Naples et Rome. Dans la capitale, des dizaines de manifestants d'extrême droite se sont d'ailleurs érigés contre la mesure et ont affronté des policiers anti-émeute dans la nuit de samedi à dimanche.

Mais le Président du Conseil italien Giuseppe Conte se refuse à parler de "couvre-feu" à proprement parler. "Nous n'avons pas instauré de couvre-feu, nous n'aimons pas ce mot, mais nous souhaitons recommander à tous de ne circuler que pour le travail, les cours ou pour des tâches de première nécessité", a-t-il déclaré. "Nous vous recommandons également de ne pas accueillir des personnes extérieures à votre famille".

En Belgique, les autorités ont décidé d'avancer à 22h le couvre-feu imposé dans tout le pays. Les magasins fermeront à 20h et les activités culturelles et sportives seront interdites à compter de lundi.

En France, les députés ont voté samedi la prolongation jusqu'au 16 février de l'état d'urgence sanitaire. Et le couvre-feu imposé de 21h à 6h du matin pendant 6 semaines concerne désormais 46 millions d'habitants soit plus de la moitié des départements français.