EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

La France rappelle son ambassadeur en Turquie, une première

La France rappelle son ambassadeur en Turquie, une première
Tous droits réservés Maxim Shipenkov/AP
Tous droits réservés Maxim Shipenkov/AP
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

.Emmanuel Macron réagit aux propos du président turc Recep Tayyip Erdogan mettant en doute sa "santé mentale".

PUBLICITÉ

C'est une première dans l'histoire des relations entre la France et la Turquie. Paris a rappelé son ambassadeur à Ankara. Une façon de protester contre les propos de Recep Tayyip Erdogan. Le président turc a mis en cause la santé mentale d'Emmanuel Macron après ses propos sur les caricatures du prophète Mahomet. Une attitude "inacceptable" juge l'Elysée.

"Que peut-on dire d'un chef d'État qui traite de cette façon des millions de personnes de son propre pays ayant une foi différente ? D'abord, qu'il aille faire des examens de santé mentale" a lancé le président turc.

Le gouvernement français souhaite renforcer l'arsenal juridique afin de mieux lutter contre le séparatisme islamiste. Une décision prise après la décapitation de Samuel Paty, le 16 octobre, à Conflans-Sainte-Honorine, près de Paris.

Depuis le discours d'Emmanuel Macron à la Sorbonne, les appels au boycott des produits français se multiplient dans une partie du monde arabe. Un appel entendu, par exemple au Qatar, où les marchandises en provenance de France ont été retirés des rayons.

Dans la bande de Gaza, des partisans du Hamas ont aussi dit leur indignation et ont brûlé des photos du président français.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Une partie d’échec politique complexe entre l’Union européenne et Ankara

Recep Tayyip Erdoğan remercie Pedro Sánchez pour sa position sur Gaza

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends