EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

La Royal Navy arrête sept passagers clandestins à bord d'un pétrolier

La Royal Navy arrête sept passagers clandestins à bord d'un pétrolier
Tous droits réservés AP/AP
Tous droits réservés AP/AP
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'armée britannique est intervenue pour reprendre le contrôle d'un navire dont des passagers clandestins menaçaient les membres d'équipage dans le sud de l'Angleterre

La Royal Navy est intervenue dimanche soir pour reprendre le contrôle d'un pétrolier au large de Southampton, dans le sud de l'Angleterre. Sept passagers clandestins qui menaçaient l'équipage ont été arrêtés.

PUBLICITÉ

Une opération des forces armées britanniques a été menée dimanche soir pour reprendre le contrôle d'un pétrolier dans le sud de l'Angleterre. A bord, des passagers clandestins menaçaient l'équipage. Sept suspects ont été arrêtés et les 22 membres d'équipages sont désormais "sains et saufs". Une enquête est en cours pour établir les circonstances exactes de cet incident.

Dans un tweet, le ministère de la défense a indiqué que "les membres des forces armées", avaient été "autorisées à monter à bord d'un navire dans la Manche pour assurer la sécurité des vies et du bateau qui faisait l'objet d'une suspicion de détournement".

L'alerte a été donnée dimanche matin alors que le pétrolier Nave Andromeda, immatriculé au Libéria, se trouvait au lare de l'île de Wight. Parti début octobre de Lagos, au Nigéria il devait accoster dans le port de Southhampton.

Durant une dizaine d'heures, une zone d'exclusion a été mise en place autour du navire pour préparer l'intervention d'une unité d'élite de la Royal Navy (le Special Boat Service). Les passagers clandestins, dont la présence était connue depuis un moment, sont devenus violents à l'égard de l'équipage qui s'est mis à l'abri dans une partie sécurisée du bateau. Les propriétaires du navire ont fait savoir qu'il ne s'agissait pas d'un acte de piraterie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Royaume-Uni : Rishi Sunak annonce la tenue d'élections générales le 4 juillet

Wild West à Londres: chevaux militaires se déchaînent, blessant quatre personnes

France : au moins cinq personnes sont mortes lors d'une traversée de la Manche