DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Une entrée réussie sur les marchés pour l’Union européenne

euronews_icons_loading
Une entrée réussie sur les marchés pour l’Union européenne
Tous droits réservés  Francisco Seco/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

La cloche de la Bourse de Luxembourg sonne l’appel. Il marque une nouvelle étape de la réponse de l’UE à la crise provoquée par le coronavirus. La place boursière luxembourgeoise a lancé mardi la cotation de la première obligation sociale émise dans le cadre du programme européen SURE.

Cet outil apporte un soutien aux dispositifs nationaux de chômage partiel. Il doit aussi permettre d'atténuer les effets de la crise sur l'emploi à travers le financement de projets. "Ces obligations sont des obligations sociales et nous apportons une réponse sociale à travers les instruments financiers dont nous disposons et qui sont nécessaires", souligne le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel.

Le succès semble immédiatement au rendez-vous. Les demandes ont dépassé un montant total de 233 milliards d’euros précise le directeur de la Bourse de Luxembourg. "En tant que professionnel du marché je suis habitué aux chiffres élevés mais là je suis stupéfait", insiste Robert Scharfe.

Ce dispositif européen pourra lever jusqu'à 100 milliards d'euros pour lutter contre le chômage. Ces obligations sociales se composent de deux tranches. L'une d'un montant de 10 milliards d'euros avec une échéance de 10 ans et l'autre de 7 milliards d'euros sur 20 ans. Pour le moment 17 pays membres recevront cette aide financière pour montant total d’un peu plus de 87 milliards d'euros.