Les Français résignés face au nouveau confinement

Les Strasbourgeois suivent l'allocution de E.Macron
Les Strasbourgeois suivent l'allocution de E.Macron Tous droits réservés AFP
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les Français sont résignés face au nouveau confinement qui doit durer au minimum un mois. Jean Castex doit détailler les mesures en fin de journée.

PUBLICITÉ

Un confinement, à partir de demain, nouveau coup de massue pour les Français, même si beaucoup s'attendaient à un durcissement des restrictions.

Dans ce restaurant de Strasbourg, l'allocution a été particulièrement suivie, et la nouvelle de la fermeture de l'établissement, comme d'autres commerces non essentiels, est une catastrophe pour le secteur. Jusqu'au 1er décembre "a minima", les Français pourront sortir de chez eux uniquement pour travailler, se rendre à un rendez-vous médical, porter assistance à un proche, faire les courses essentielles ou prendre l'air à proximité de leur domicile.

Trois changements majeurs en revanche par rapport au confinement du printemps : les élèves iront en classe, les écoliers du primaires désormais avec un masque sur le nez, le travail pourra continuer, même si le télétravail est encouragé, les anciens en Ehpad et maisons de retraite pourront être visités. A l'université, les cours en ligne seront privilégiés.

Le Premier ministre détaille les mesures en fin de journée. Jean Castex ce matin devant l'Assemblée nationale a prévu un pic d'hospitalisation en novembre "plus élevé qu'en avril". Les scientifiques estiment que les hôpitaux vont faire face à une situation "extrêmement difficile" dans les deux à trois semaines qui viennent, le temps que le confinement fasse ses effets

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Covid-19 : la Chine annonce un allègement général des règles sanitaires

Politique "zéro Covid" en Chine : des manifestations historiques à travers le pays

[No Comment] Covid-19 : deuxième jour de la campagne massive de tests à Pékin