DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : après la France, la Belgique annonce un reconfinement

euronews_icons_loading
Une femme masquée marche à Paris, à proximité de la Tour Eiffel, le 30 octobre 2020, Paris, France
Une femme masquée marche à Paris, à proximité de la Tour Eiffel, le 30 octobre 2020, Paris, France   -   Tous droits réservés  Thibault Camus/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

La Belgique annonce à son tour un reconfinement à compter de lundi jusqu'au 13 décembre. Les magasins non-essentiels, concernés par ces nouvelles mesures, pourront éventuellement rouvrir après une évaluation de la situation le 1er décembre.

Dans l'ensemble du pays, les rassemblements seront limités à quatre personnes dans l'espace public et à quinze personnes pour les enterrements. Si le travail restera possible grâce au télétravail, les métiers dits "de contacts" de type coiffeur ou masseur seront arrêtés.

La rentrée des classes des écoles belges est décalée au 16 novembre, alors que l'enseignement secondaire reprendra de façon hybride présentiel/distanciel. Les cours à distance seront toutefois la norme dans l'enseignement supérieur.

Le nombre de patients dans les hôpitaux belges s’élève ce vendredi à 6 187, soit une augmentation de 263 personnes en un jour. "Pour la première fois, nous avons plus de 100 000 infections, les hospitalisations restent importantes et doublent tous les 8 ou 9 jours" explique Yves Van Laethem, porte-parole du centre de crise Covid-19. "La mortalité double tous les 6 jours" précise-t-il.

Premier jour de reconfinement en France

La France a entamé ce vendredi sont deuxième confinement pour au moins quatre semaines. Objectif, enrayer la propagation du coronavirus, alors que l'épidémie s'est accélérée en ce début d'automne. Au total 67 millions de personnes doivent rester chez elles sauf pour travailler, se soigner, faire de l'exercice ou des achats de première nécessité.

Circulation entre régions limitée au Portugal

Au Portugal, les autorités veulent limiter au maximum les regroupements familiaux à l'approche de la Toussaint. Les déplacements entre régions sont donc restreints. Des points de contrôles ont été mis en place sur les grands axes routiers du pays.

Avec près de 4 000 nouvelles infections recensées quotidiennement, les autorités craignent que ce chiffre ne double la semaine prochaine et ne submerge le système de santé. Le gouvernement affirme qu'il se rabattra dans un premier temps sur les hôpitaux militaires et le secteur privé si davantage de lits sont nécessaires.

Le secteur du spectacle proteste en Italie

En Italie, les professionnels du divertissement ont manifesté ce vendredi devant le parlement à Rome pour s'opposer à la fermeture des théatres décidée pour un mois. Les bars, les cafés, les restaurants et les glaciers doivent également fermer tous les jours à partir de 18 heures.

L'Italie qui compte au total plus de 610 000 cas de Covid-19, a constaté une augmentation quotidienne des nouvelles infections cette semaine. Près de 27 000 infections ont été recensées pour la journée de jeudi.

Restaurants, bars, cinémas fermés en Allemagne pour quatre semaines

En Allemagne, pendant quatre semaines les restaurants, les bars, les cinémas et salles de spectacle vont devoir fermer. La vente de nourriture à emporter restera toutefois possible, alors que le pays frôle la barre des 500 000 infections.

État d'urgence prolongé en République tchèque

En République tchèque, le gouvernement a prolongé l'état d'urgence jusqu'au 20 novembre. Le pays a déjà instauré depuis mercredi un couvre-feu entre 21 heures et 6 heures du matin pour tenter de ralentir la propagation du Covid-19. Au total, le pays a enregistré près de 290 000 cas de Covid-19, dont plus de la moitié au cours des deux dernières semaines.