DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Redéfinir le lien entre l’UE et les Etats-Unis

euronews_icons_loading
Redéfinir le lien entre l’UE et les Etats-Unis
Tous droits réservés  SEBASTIEN BOZON/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

Le lien transatlantique est incontournable dans la stratégie politique européenne. Les Etats-Unis sont les alliés historiques du Vieux Continent tant sur le plan économique qu’en matière de coopération militaire. Les autorités américaines ont même favorisé la construction de l’UE.

Mais en quatre ans de mandat à la Maison Blanche, Donald Trump a battu en brèche ce partenariat particulier. La guerre commerciale a remis en cause les certitudes européennes et soulève des questions sur l’alliance militaire entre les alliés historiques.

Dans ce retournement américain les 27 apparaissent comme une menace plutôt qu’un partenaire. Si le candidat démocrate, Joe Biden, devait l’emporter, il lui faudra reconstruire le lien transatlantique. Mais pour Robert Malley cela ne sera pas facile. L’ancien conseiller de Barack Obama reconnaît qu’il y a eu de nombreux dommages pendant ce mandat. De plus, "je pense que l’Europe saura que l’on peut avoir Donald Trump un jour, Joe Biden le lendemain et qui sera le suivant ? (…) L’Europe va probablement sentir le besoin de renforcer son autonomie stratégique", juge-t-il.

Les inquiétudes européennes demeurent très fortes en cas de second mandat de Donald Trump. Certaines voix évoquent un effondrement de l’UE. "Il y aurait un camp qui verrait le nouveau mandat de Donald Trump comme une opportunité pour redoubler d’efforts afin de défendre la souveraineté européenne et un autre camp qui essaiera de coller aux Etats-Unis quel qu’en soit le prix. Et cela pourrait diviser l’Union ", analyse Jana Puglierin, du European Council on Foreign Relations.

Même si des changements importants sont possibles avec un nouveau président américain, les Etats-Unis ont entamé depuis plusieurs décennies un revirement stratégique et se tournent toujours plus vers l’Asie et la Chine en particulier. Ian Lesser du German Marshall Fund rappelle que les Etats-Unis sont situés entre deux océans d’où ce double regard. Mais il voit aussi des raisons structurelles, voire générationnelles. "Les jeunes aux Etats-Unis s’intéressent plus à l’Asie, et probablement un peu moins à l’Europe. Mais il reste de très nombreuses raisons pour défendre le partenariat avec l’Europe", explique-t-il.

Les quatre années de Donald Trump se sont révélées comme une gifle pour une grande partie de l’Europe. Mais cette réalité semble avoir des racines plus profondes. Selon certains, ce scrutin américain sera l’occasion pour l’UE de définir plus encore sa propre politique internationale. Quel que soit le vainqueur, les 27 devront accepter que le lien transatlantique ne pourra pas faire machine arrière.