EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Présidentielle américaine : les supporters des deux camps sont toujours aussi mobilisés

Présidentielle américaine : les supporters des deux camps sont toujours aussi mobilisés
Tous droits réservés Nicole Hester/Nicole Hester/Mlive.com
Tous droits réservés Nicole Hester/Nicole Hester/Mlive.com
Par euronews
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que le nom du futur locataire de la Maison Blanche n'est toujours pas connu, les supporters démocrates et républicains sont plus que jamais mobilisés sur le terrain.

PUBLICITÉ

La semaine aura été forte en émotion aux Etats-Unis et tant que le résultat n'est pas connu, les supporters des deux candidats à la Maison Blanche continuent de se mobiliser. Le lent décompte des bulletins accentue les tensions dans un pays déjà profondément divisé.

A Philadelphie en Pennsylvanie où 20 grands électeurs sont en jeu, face à face tendu dans la nuit de vendredi à samedi entre supporters de Joe Biden et de Donald Trump. Devant le centre de dépouillement de la ville, les partisans du candidat démocrate appellent le président sortant à reconnaître sa défaite, quand ceux du Républicain dénoncent la prise en compte des bulletins de vote par correspondance.

Tension également à Phoenix dans l'Arizona où le résultat est toujours incertain. Le dépouillement des votes se poursuit.

11 grands électeurs sont en jeu dans cet Etat clé qui vote traditionnellement républicain et peu de média se risquent à attribuer la victoire à l'un des candidats.

A New York, des centaines de manifestants se sont rassemblés à Washington Square. Certains de la défaite de Donald Trump, ils commencent à célébrer la victoire de Joe Biden.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le pansement, nouvelle tendance des supporters de Donald Trump

Donald Trump investi par le parti républicain

Le choix du colistier de Trump est-il synonyme d'ennuis pour l'Europe ?