DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Bélarus : la mort suspecte d'un artiste alimente la contestation

euronews_icons_loading
Bélarus : la mort suspecte d'un artiste alimente la contestation
Tous droits réservés  AP
Taille du texte Aa Aa

Au Bélarus, des milliers de personnes sont descendues dans les rues de Minsk ce vendredi pour rendre hommage à Roman Bondarenko.

Décès suspect

Cet artiste avait été arrêté par la police mercredi et il a été déclaré mort le lendemain à l'hôpital.

Les autorités affirment qu'il a succombé à une "intoxication à l'alcool".

Les opposants pensent plutôt qu'il a été passé à tabac lors de son interpellation.

L'hommage de Svetlana Tikhanovskaïa

Depuis la Lituanie où elle est en exil, la cheffe de l'opposition biélorusse, Svetlana Tikhanovskaïa, a rendu hommage à l'artiste décédé.

« Nous continuerons à nous battre pour vivre dans un pays libre, a-t-elle dit. Nous le ferons au nom de Roman Bondarenko et de tous ceux qui sont morts pour que nous puissions vivre dans un nouveau Bélarus, libre. »

Le Belarus est le théâtre d'une contestation populaire qui vise Alexandre Loukachenko. Il dirige le pays depuis 1994. L'opposition dénonce notamment les conditions de sa réélection en août dernier.

Bruxelles et le changement démocratique

L'Union européenne a dénoncé ce vendredi la mort de Roman Bondarenko. Bruxelles menace de prendre de nouvelles sanctions contre les auteurs de la répression dans ce pays.

Dans le même temps, la présidente de la commission s'est engagée à accompagner le changement démocratique dans ce pays.

Nouvelles manifestations dimanche

L'opposition a appelé à un nouveau rassemblement ce dimanche, à Minsk et dans les grandes villes, comme c'est le cas depuis le mois d'août.

Depuis le début de la contestation, 4 personnes sont mortes, selon un bilan officiel. Mais ce chiffre serait bien plus élevé, à en croire des sources indépendantes.