EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Bélarus : le président Loukachenko prête serment en secret, au nez et à la barbe de l'opposition

Alexandre Loukachenko préside une réunion à Minsk - capitale du Bélarus -, le 22 septembre 2020
Alexandre Loukachenko préside une réunion à Minsk - capitale du Bélarus -, le 22 septembre 2020 Tous droits réservés Maxim Guchek/BelTA via AP
Tous droits réservés Maxim Guchek/BelTA via AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président du Bélarus, Alexandre Loukachenko, a prêté serment ce mercredi pour son sixième mandat, au nez et à la barbe de l'opposition. La cérémonie s'est en effet tenue secrètement.

PUBLICITÉ

L'opposition a beau s'époumoner au Bélarus, en contestant sans cesse dans la rue les résultats de l'élection présidentielle du 9 août dernier, Alexandre Loukachenko n'en a que faire. Parfaitement réélu aux yeux de ses partisans, officiellement par 80% des voix, le chef de l'Etat a prêté serment ce mercredi pour un sixième mandat. L'agence étatique Belta a toutefois révélé que la cérémonie d'investiture s'est tenue dans le plus grand secret.

Selon l'organe de presse, Alexandre Loukachenko a dit sa "fierté" dans son discours prononcé devant des responsables soigneusement triés sur le volet. Il a vanté tous les mérites du scrutin :

Nous n'avons pas seulement élu un président, nous avons défendu nos valeurs, la vie dans la paix, la souveraineté et l'indépendance du pays

Les responsables de l'opposition se doutaient toutefois qu'un événement était en préparation : bizarrement, l'avenue principale de Minsk, la capitale bélarusse, avait été fermée au public ce matin, un cortège présidentiel l'avait parcourue à toute vitesse, et de nombreuses forces de l'ordre avaient été déployées autour du bâtiment présidentiel.

Sur la messagerie Telegram, l'opposant en exil Pavel Latouchko a dénoncé un simulacre de prestation de serment :

Le président sortant fait de son investiture une opération des services spéciaux, sous protection des forces anti-émeutes et dans le secret
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des dizaines de personnes interpellées ce samedi à Minsk

L'UE refuse de reconnaître Loukachenko comme président du Bélarus

Un citoyen lituanien est mort dans une prison au Bélarus