DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Au Pérou, les affrontements entre manifestants et police font les premières victimes

euronews_icons_loading
Au Pérou, les affrontements entre manifestants et police font les premières victimes
Tous droits réservés  Rodrigo Abd/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

La colère et les affrontements ont de nouveau résonné dans les rues de Lima.

Comme chaque soir depuis mardi, des milliers de Péruviens étaient descendus dans les rues de la capitale pour protester contre la destitution par le Parlement du très populaire président Martin Vizcarra et son remplacement par Manuel Merino.

Les heurts avec la police n'ont pas tardé. Deux manifestants au moins ont été tués par balle, des jeunes d'une vingtaine d'années, et une quinzaine de personnes ont été blessés.

Dénonçant la répression policière, sept des nouveaux ministres ont démissionné. Des responsables politiques, y compris dans ses rangs, appellent le nouveau président de centre-droit à faire de même. Les manifestants accusent, eux, le Parlement d'un coup d'État.

Alors que le Pérou s'enfonce dans la crise et que les violences sont quotidiennes, le nouveau chef de l'État, ex-président du Parlement, a assuré que les jeunes protestaient surtout en raison du chômage et des restrictions liées au coronavirus. Un discours en décalage avec les scènes de guérilla urbaine que vit Lima quotidiennement.