DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Vaccin contre le Covid-19 : l'UE fourbit ses armes

euronews_icons_loading
Vaccin contre le Covid-19 : l'UE fourbit ses armes
Tous droits réservés  AP / Hans Pennink
Taille du texte Aa Aa

Bruxelles cherche à fourbir ses armes pour venir à bout du Covid-19.

L'Union veut pouvoir compter sur un potentiel vaccin, et ajouter à son portefeuille celui de Moderna. Le laboratoire a annoncé ce lundi la découverte d'un vaccin efficace à plus de 94 %. Mais la Commission entend aussi signer un contrat avec la firme allemande Curevac ce mardi, pour porter à cinq le nombre de vaccins candidats à sa disposition.

"Nous travaillons sur une sixième option avec Moderna", indique Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne. "Nous avons déjà mené des discussions avec eux, et nous espérons finaliser le contrat bientôt. Nous ne savons pas à ce stade quel vaccin sera finalement sûr et efficace. L'Agence européenne des médicaments (EMA) ne leur donnera son feu vert qu'après une évaluation solide. Et c'est pourquoi nous devons disposer d'un large portefeuille de vaccins basés sur des technologies très différentes".

Le portefeuille de l'Union comporte déjà un contrat qui porte sur 300 millions de doses d'un vaccin de la société allemande BioNTech et du géant américain Pfizer, dont l'efficacité contre le Covid-19 est évaluée à ce jour à 90 %.

L'option portant sur CureVac permettrait d'acheter jusqu'à 405 millions de doses si son vaccin s'avère sûr et efficace. Face aux voix qui s'élèvent contre les options prises par Bruxelles, la Commission a rappelé son engagement dans le projet Covax de l'OMS, qui doit permettre l'accès à la vaccination des pays les plus démunis.