DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Un autre ouragan ravageur dans les Caraïbes

euronews_icons_loading
Le président colombien (3e à partir de la droite) évalue les dégâts sur l'île de Providencia , 17 novembre 2020
Le président colombien (3e à partir de la droite) évalue les dégâts sur l'île de Providencia , 17 novembre 2020   -   Tous droits réservés  Nicolas Galeano/AP
Taille du texte Aa Aa

L'ouragan Iota devenu tempête tropicale, est entré au Honduras après avoir déjà fait au moins neuf morts et d'énormes dégâts et inondations en Amérique centrale, notamment au Nicaragua où des milliers de personnes sont isolées, sans eau potable ni électricité.

Il y a deux semaines, un autre ouragan Eta avait déjà durement frappé cette même partie d'Amérique centrale, en touchant 2 millions et demi de personnes et en faisant au moins 200 morts.

La puissance de l'ouragan Iota a diminué en touchant terre au Nicaragua, mais c'est bien en catégorie 5 avec des vents atteignant parfois 260 km/h qu'il a balayé les petites îles colombiennes de Providencia et de San Andres. Au moins deux personnes y ont trouvé la mort.

Iota a apporté avec lui des vents violents et des vagues déferlantes, arrachant les toits des maisons et faisant tomber les lignes électriques.

Le gouvernement colombien a envoyé de l'aide humanitaire à ses îles des Caraïbes. Le président Iván Duque a déclaré que 98 % des infrastructures de Providencia, qui abrite environ 5 000 personnes, avaient été endommagées.

"Nous envoyons le navire de guerre 'ARC **independiente'** vers l'archipel historique et indivisible de San Andrés, Providencia, Santa Catalina et les Keys avec 15 tonnes d'aide humanitaire et plus de 190 soldats".

La tempête se déplace vers l'ouest, les vents ont diminué, mais il y a des risques de glissements de terrain, car les pluies torrentielles s'abattent sur des terres déjà saturées.