DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coronavirus : la France franchit le seuil des 50 000 morts

Archives : des employés d'une société de pompes funèbres prenant en charge la dépouille d'un victime du Covid-19 à l'hôpital de Mulhouse, dans l'est de la France, le 5/4/2020
Archives : des employés d'une société de pompes funèbres prenant en charge la dépouille d'un victime du Covid-19 à l'hôpital de Mulhouse, dans l'est de la France, le 5/4/2020   -   Tous droits réservés  SEBASTIEN BOZON/AFP
Taille du texte Aa Aa

La barre symbolique des 50 000 décès dus au Covid-19 en France a été actée ce mardi par les autorités sanitaires françaises. 50 237 morts dans les hôpitaux et les établissements médico-sociaux ont été ainsi recensés depuis le début de l'épidémie dans l'Hexagone.

Dans le détail, 34 399 décès ont eu lieu en milieu hospitalier, dont 458 au cours des dernières 24 heures, tandis que 15 838 se sont produits dans les Ehpad et les établissements médico-sociaux, soit 551 de plus depuis la dernière mise à jour de ces chiffres vendredi, précise Santé publique France.

9 155 nouveaux cas positifs ont par ailleurs été confirmés, contre 4 452 lundi. C'était la première fois qu'ils repassaient sous la barre des 5 000 depuis fin septembre, un chiffre qui est toutefois toujours moins élevé après le weekend, quand moins de tests sont pratiqués.30 594 personnes porteuses du virus au total étaient hospitalisées mardi, en nette baisse par rapport à la veille: 31 449.

La pression continue à baisser à l'hôpital. Les services de réanimation étaient occupés mardi par 4.277 patients du Covid (4 438 lundi), dont 270 nouvelles admissions (244 lundi).

Le taux de positivité des tests (proportion du nombre de personnes positives par rapport au nombre total de personnes testées) continue également de baisser à 13,1% mardi contre 13,3% lundi et 14% dimanche. Il est en baisse depuis début novembre.

Emmanuel Macron a réaffirmé mardi un objectif de 5 000 contaminations quotidiennes avant de lever les mesures de confinement, assorti d'un seuil de 2 500 à 3 000 personnes dans les services de réanimation.