DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Vaccins anti-Covid-19 : les perspectives en Europe et en France

Access to the comments Discussion
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Archives - Paris, le 23/11/2020
Archives - Paris, le 23/11/2020   -   Tous droits réservés  JOEL SAGET/AFP or licensors
Taille du texte Aa Aa

La course aux vaccins anti-Covid est lancée depuis plusieurs mois. Avant que ces vaccins soient mis sur le marché, ils doivent être homologués par des agences nationales ou internationales.

Ce mercredi, les autorités britanniques ont été les premières à approuver un des vaccins. Et elles s'en sont vantées.

Ce qui n'a pas été du goût de Bruxelles, qui a répondu ce jeudi.

Ce n'est pas une compétition de football. Nous parlons de la vie et de la santé des gens. Et comme vous le savez, nous avons, dans l'Union européenne, un système très développé qui, d'ailleurs, s'applique toujours au Royaume-Uni. Ce système permet de valider les produits médicaux, les vaccins et autorise leur mise sur le marché.
Eric Mamer
Porte-parole de la Commission européenne

L'Agence européenne du médicament (EMA) a mis en place une procédure accélérée pour analyser les vaccins anti-Covid. Et elle prévoit de livrer ses résultats entre fin décembre et début janvier.

Les campagnes de vaccinations nationales pourront dès lors être lancées.

Les détails pour la France

En France, le Premier ministre a annoncé que cette vaccination serait gratuite, qu'elle se ferait en trois phases, avec une priorité donnée dès janvier aux seniors dans les Ephad.

L'Etat prévoit une enveloppe totale d'1,5 milliards d'euros dans le budget de la sécurité sociale.

Cyberattaques

Par ailleurs, on a appris ce jeudi qu'une série de cyberattaques avaient visées des entreprises impliquées dans la chaîne du froid, essentiel pour le transport et la distribution des vaccins.

C'est le groupe informatique IBM qui a révélé ces cyberattaques, indiquant que la sophistication de ces attaques laisse plutôt penser à l'action d'un Etat.

Un certificat électronique ?

Dernier point concernant les vaccins : la branche européenne de l'OMS est en train d'étudier la mise en place d'un "certificat électronique de vaccination". Un tel certificat permettrait d'identifier et suivre les personnes vaccinées.

Un des obstacles sera de respecter les différentes législations nationales.