DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Adolf Hitler élu à 84,88%... en Namibie

Site des élections locales de Namibie
Site des élections locales de Namibie   -   Tous droits réservés  www.elections.na
Taille du texte Aa Aa

Non, ce n'est pas une mauvaise blague. Un homme du nom d'Adolf Hitler Uunona a bien été élu conseiller pour le district d'Ompundja en Namibie. Il a prêté serment mercredi dernier sur la constitution du pays. Ompundja se trouve au nord du pays, dans la région d'Oshana, non loin de la frontière entre la Namibie et l'Angola.

Le candidat de 54 ans a remporté 84,88 % des voix pour son parti, la SWAPO, l'ancien mouvement de libération et anti-apartheid.

Dans une interview au journal allemand BILD, qui s'est adressé à lui sous son nom inhabituel, l'homme politique a déclaré : "Cela ne signifie pas que je lutte pour la domination du monde". Apparemment, son père l'avait nommé ainsi sans avoir conscience de la signification de ce nom. M. Hitler a expliqué : "Pour moi, c'était un nom tout à fait normal quand j'étais enfant. Ce n'est qu'à l'adolescence que j'ai compris : cet homme voulait soumettre le monde entier. Je n'ai rien à voir avec toutes ces choses".

Et il trop tard pour changer de nom, puisque c'est sous ce dernier qu'il est déjà enregistré dans tous ses documents officiels. Il n'utilise pas l'épithète "Hitler" en public, où il est généralement considéré comme Adolf Uunona. Sa femme l'appelle simplement Adolf, un nom qui n'est pas inhabituel dans l'ancienne colonie allemande du Sud-Ouest africain.

Un passé colonial allemand

Le nouvel élu, également interrogé par l'AFP, s'est révélé aussi embarrassé par cette notoriété. "Il n'y a vraiment aucune raison pour que nous soyons là, assis à discuter de mon nom", a-t-il assuré. "En quoi est-ce que cela contribuera au développement de la Namibie ?"

Ancienne colonie allemande, la Namibie a été ensanglantée de 1904 à 1908 par la répression féroce d'un soulèvement des Hereros et des Namas, qui a fait plusieurs dizaines de milliers de morts.

Le pays a été sous protectorat de l'Afrique du Sud à partir de 1915, avant de devenir l'un des derniers Etats africains à accéder à l'indépendance, en 1990. Outre une minorité germanophone dans le pays, de nombreuses rues et noms de lieux (tels que Lüderitz, Mariental, Uhlenhorst) témoignent de l'épisode colonial allemand. Il existe également des stations de radio et des journaux en langue allemande.