DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Un sacré retard pour le labo français Sanofi : son vaccin anti-Covid-19 ne sera prêt que fin 2021

Access to the comments Discussion
Par Joël Chatreau
euronews_icons_loading
Un chercheur du laboratoire Sanofi Pasteur installé à Marcy-l'Etoile, près de Lyon - France -, le 16 juin 2020
Un chercheur du laboratoire Sanofi Pasteur installé à Marcy-l'Etoile, près de Lyon - France -, le 16 juin 2020   -   Tous droits réservés  Gonzalo Fuentes/AP
Taille du texte Aa Aa

Le géant pharmaceutique français Sanofi est victime d'une bonne crampe dans la course au vaccin contre le Covid-19. Alors que la paire américano-allemande Pfizer-BioNtech a déjà franchi la ligne d'arrivée, il doit se résoudre à ne lancer son vaccin sur le marché qu'à la fin de l'année 2021. Cette annonce surprise a été faite tôt vendredi matin.

Le retard est vraiment important puisque Sanofi, qui travaille conjointement avec le laboratoire britannique GSK - ce dernier fournit son adjuvant -, comptait bien débuter la toute dernière phase d'essais de son vaccin sur l'homme à la fin de ce mois de décembre, puis demander une homologation aux autorités françaises au premier ou deuxième trimestre de l'an prochain ; au lieu de quoi, l'homologation et la mise à disposition du grand public ne devraient intervenir qu'au dernier trimestre 2021.

Un vaccin pas encore assez protecteur pour les personnes âgées

Le blocage vient des premiers essais sur l'être humain qui ont été lancés en septembre dernier, et dont les résultats sont inférieurs aux attentes des scientifiques. Il faut absolument améliorer la réponse immunitaire parmi les personnes âgées : chez les adultes de 18 à 49 ans, explique le laboratoire Sanofi, la réaction est "comparable à celle des patients qui se sont rétablis d'une infection au Covid-19", mais à l'inverse, elle est "insuffisante" chez les plus âgés.

Sanofi et GSK ne cachent pas leur grosse déception. 11 vaccins à travers le monde sont déjà passés en dernière phase d'essais cliniques. Et plusieurs firmes pharmaceutiques mondiales ont déjà assuré aux autorités et au public un maximum d'efficacité, en premier lieu l'Américain Pfizer, qui travaille en collaboration avec la biotech allemande BioNtech.