DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Israël : Benjamin Netanyahu s'est fait vacciner, la campagne de vaccination est lancée

euronews_icons_loading
Israël : Benjamin Netanyahu s'est fait vacciner, la campagne de vaccination est lancée
Tous droits réservés  AMIR COHEN/AP
Taille du texte Aa Aa

Il est le premier à le faire en Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'est fait vacciner samedi soir contre le Covid-19, lançant par la même occasion la campagne nationale de vaccination.

Le Premier ministre a dit penser "aux enfants qui se soucient de leurs parents, et aux petits-enfants qui veulent faire un vrai câlin, pas un câlin sur Zoom, à leur grand-père et leur grand-mère", en référence à une plateforme de visioconférence prisée depuis le début de la pandémie.

Il a également déclaré vouloir être le premier à se faire vacciner dans le pays de neuf millions d'habitants afin de "donner l'exemple" et pour "encourager" la population à se faire vacciner contre le Covid-19. Plus de 370.000 cas, dont 3 057 décès, ont été officiellement recensés en Israël.

Le pays a commandé plus de 14 millions de doses de vaccins des laboratoires Moderna et Pfizer, ce dernier ayant été approuvé par plus d'une quinzaine de pays, dont les Etats-Unis, le Canada et la Suisse. Les autorités veulent d'abord vacciner les personnels soignants et les personnes les plus vulnérables.

Bientôt plus de restrictions ?

Mais le lancement de la campagne ne devrait pas aller de pair avec un allègement des mesures sanitaires, le ministère de la Santé ayant annoncé en soirée la fin de sa politique des pays "verts", c'est-à-dire au retour desquels les voyageurs n'avaient pas à faire de quarantaine.

Dès dimanche, toutes les personnes entrant en Israël devront ainsi se placer en isolement pour deux semaines y compris les Israéliens revenant des Emirats arabes unis, pays qui a normalisé récemment ses relations avec Israël.

Benjamin Netanyahu avait averti de son intention de resserrer le confinement - notamment en refermant les centres commerciaux - si la moyenne de cas repassait au dessus de la barre des 2 500 par jour. Et la courbe des nouveaux cas s'en rapproche dangereusement.

Pendant ce temps, le lancement de la campagne de vaccination n'a en rien changé la demande de plusieurs centaines manifestants qui sont descendus dans les rues samedi soir; pour réclamer une fois encore la démission du Premier ministre, comme c'est le cas depuis des mois. Benyamin Netanyahu est sous le feu des critiques, en raison de son procès pour corruption, mais il est également mis en case pour sa gestion de la pandémie de Covid-19.