DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Affaire Navalny : Moscou riposte et annonce des contre-sanctions visant des pays européens

Access to the comments Discussion
Par Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Alexei Navalny takes part in a march in memory of opposition leader Boris Nemtsov in Moscow, Russia. (AP Photo/Pavel Golovkin, File)
Alexei Navalny takes part in a march in memory of opposition leader Boris Nemtsov in Moscow, Russia. (AP Photo/Pavel Golovkin, File)   -   Tous droits réservés  Pavel Golovkin/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

L'affaire Alexei Navalny provoque de nouvelles tensions entre l'Europe et la Russie. Moscou annonce avoir élargi la liste des représentants européens interdits d'entrée en Russie.

C'est la riposte de Moscou aux sanctions adoptées par les Européens contre six personnalités russes après l'empoisonnement en août dernier de l'opposant au Kremlin.

Les noms des officiels européens n'ont pas été dévoilés. La décision russe intervient après les accusations portées par Alexei Navalny contre huit Russes présentés comme des membres du FSB ayant participés à son empoisonnement.

Le porte-parole du Kremlin estime qu'Alexei Navalny souffre de troubles psychiques.

Dmitry Peskov, porte-parole du Kremlin : "Le malade souffre manifestement d'un délire de la persécution et (...) de certains symptômes de mégalomanie."

Alexei Navalny a publié la vidéo d'une conversation téléphonique où il assure avoir piégé un certain Konstantin Koudriavtsev. L'homme serait un agent du FSB qui aurait cru parler à un officiel du Kremlin et se serait trahi en admettant en creux sa participation à l'empoisonnement.