DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La police française n'a plus le droit d'utiliser des drones lors des manifestations

euronews_icons_loading
La police s'entraîne à l'usage des drones
La police s'entraîne à l'usage des drones   -   Tous droits réservés  AFP
Taille du texte Aa Aa

En France, les drones de la police devront rester au sol. Pour la seconde fois le Conseil d'Etat, la plus haute juridiction administrative du pays, interdit l'utilisation de ces petits espions volants pour surveiller les rassemblements sur la voie publique. En mai dernier déjà, le Conseil d'État avait déjà suspendu l'usage des drones, destinés à faire respecter à Paris les mesures sanitaires dans le cadre du déconfinement.

Pour tenter de contourner l'interdiction décidée en mai par le Conseil d'État, la préfecture de police avait alors doté ses appareils de dispositifs de floutage par intelligence artificielle afin de rendre impossible l'identification des personnes filmées.

Si cette décision du Conseil d'Etat réjouit les associations de défense des libertés, elle porte un coup aussi à la proposition de loi Sécurité globale. Dans cette dernière, il était envisagé que les drones soient utilisés lors de manifestations "lorsque les circonstances font craindre des troubles graves à l'ordre public".