DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Cameroun : les pêcheurs et les lamentins du lac Oussa menacés

Par euronews avec AP
euronews_icons_loading
La fougère aquatique, Salvinia Molesta, envahit le lac Ossa au Cameroun
La fougère aquatique, Salvinia Molesta, envahit le lac Ossa au Cameroun   -   Tous droits réservés  AP Photo
Taille du texte Aa Aa

Le lac Ossa, au Cameroun, est une réserve de faune sauvage réputée notamment pour son importante population de lamentins. Mais aujourd'hui un fléau menace cet écosystème. Une plante envahissante, la Salvinia géante est en train de détruire ce lieu de vie. Cette fougère aquatique empêche les lamentins de remonter respirer à la surface. Elle a aussi des répercussions sur la population locale, la pêche, principale source de revenus, devenant impossible sur les zones envahies.

"On constate que les lamentins souffrent. E nous, on ne pêche même pas en journée car tu ne peux pas tendre ton filet, sinon tu le perds immédiatement", explique Richard Ngollè, un pêcheur.

Les revenus des pêcheurs ont chuté de 80%. Originaire du Brésil, la Salvinia est apparue ici en 2016. Elle aurait été apportée par le vent ou les oiseaux migrateurs selon des études. Elle recouvre aujourd'hui un quart de la superficie du lac. L'arracher à la main ne suffit pas. Une ONG camerounaise de défense de l'environnement AMCCO (African Marine Mammal Conservation Organization) est mobilisée et pense avoir une solution grâce à un coléoptère.

"La plante double en superficie ou en biomasse tous les dix jours, donc c'est une prolifération très rapide qui ne saurait être jugulée juste par le recueil manuel. C'est pourquoi nous avons ajouté à cela la lutte biologique qui va prendre du temps mais qui est beaucoup plus efficace parce qu'il s'agit d'un insecte qui se nourrit spécifiquement de la plante Salvinia. C'est un ennemi naturel de cette plante", explique le directeur d'AMMCO, Aristide Takoukam Kamla.

L'ONG attend à présent un feu vert du gouvernement pour lâcher ces insectes sur le lac. Pour les pêcheurs, comme pour les lamentins du lac Ossa, le plus tôt sera le mieux.