EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Italie : des élèves et des profs veulent retourner en classe (et ils le font savoir)

Italie : des élèves et des profs veulent retourner en classe (et ils le font savoir)
Tous droits réservés Marco Alpozzi/LaPresse via AP
Tous droits réservés Marco Alpozzi/LaPresse via AP
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Italie, des élèves et des enseignants se mobilisent pour pouvoir retourner en classe. La rentrée de janvier a été une nouvelle repoussée.

PUBLICITÉ

Quand les lycéens italiens vont-ils retourner à l'école ? 

Traditionnellement, la rentrée après les fêtes, c'est le 7 janvier. Pour des raisons sanitaires, elle a été repoussée à ce lundi. Et voilà que les autorités annoncent que ce sera plutôt le 21 janvier.

De quoi désorienter les élèves et les enseignants.

Alors, pour exprimer leur désarroi, certains d'entre eux ont organisé des flash-mobs : des cours en pleine rue, dans les grandes villes comme Florence ou Milan.

Gloria Ghetti est professeure de philosophie à Faenza (centre-nord de l'Italie). Elle est une des coordinatrices de ce mouvement de contestation. Symboliquement, elle occupe une salle de classe.

L'école ne remplit vraiment son rôle que lorsque les enseignants et les élèves se rencontrent. Et ça ne peut pas se faire à travers un écran.
Nous voulons revenir à l'école en présentiel. Je suis en lien avec des de nombreuses qui pensent comme moi. Nous avons signé une pétition en ce sens. Et puis il y a d'autres formes de mobilisation, comme les flash-mobs dans les rues, les sit-in... Tous, nous demandons de pouvoir reprendre les cours en présentiel, de manière permanente et sûre.
Gloria Ghetti
professeure de philosophie

L'ONG Save The Children a récemment publié une étude qui souligne l'impact négatif des confinements chez certains élèves italiens.

Selon l'association, les périodes d'absence d'école risque de se traduire par des milliers d'abandon scolaire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : inondations en Italie, la Lombardie particulièrement touchée

Mario Draghi, futur Président de la Commisison européenne ?

Des milliers d'agriculteurs italiens manifestent pour la protection du Made in Italy