DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Dakar "saoudien" controversé : la sœur de Loujain Al-Hathloul témoigne

Access to the comments Discussion
Par Andrew Robini  & euronews
euronews_icons_loading
Dakar "saoudien" controversé : la sœur de Loujain Al-Hathloul témoigne
Tous droits réservés  Amr Nabil/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Alors que le Dakar touche à sa fin, cette 43ème édition restera marquée par les appels au boycott des défenseurs des droits de l'homme dénonçant l'organisation du célèbre rallye-raid en Arabie saoudite et ce pour la deuxième année consécutive.

La course est passée à quelques centaines de mètres de la prison Al-Ha'ir de Riyad, où est notamment emprisonnée Loujain Al-Hathloul. Mondialement connue pour s'être battue pour le droit des Saoudiennes à conduire, la militante a été condamnée fin décembre à près de six ans de prison. Sa sœur Lina témoigne.

Lina Al-Hathloul : "Loujain a été victime d'une campagne de diffamation lors de sa première arrestation en mai 2018. Ils disaient qu'elle était un agent de l'étranger, une espionne. Même notre prince héritier disait cela affirmant qu'il avait des preuves. Après dix mois, ils lui ont donné les chefs d'inculpation et tout est basé sur son activisme. Elle a été condamnée à cinq ans et huit mois de prison par un tribunal chargé du terrorisme donc l'Arabie Saoudite considère maintenant l'activisme comme du terrorisme", dit-elle.

Euronews : "Depuis l'arrestation de Loujain, est-ce que vous ou vos parents avez pu la contacter et si oui, de ce que vous savez, comment est-elle traitée ?"

Lina Al-Hathloul : "Elle a d'abord été tenue au secret pendant trois semaines, puis mes parents et nous, à l'étranger, avons été autorisés à recevoir des appels. Après quelques mois, mes parents ont finalement été autorisés à lui rendre visite et ils ont été vraiment choqués de ce qu'ils ont vu. Loujain tremblait de façon incontrôlable et elle pouvait à peine s'asseoir lorsqu'elle leur parlait. Elle avait des regards terrifiés. Elle avait aussi des marques rouges sur le corps et elle ne voulait rien dire. Après quelques mois, Loujain a tout avoué. Elle leur a même montré ses cuisses qui étaient noircies de bleus à cause de l'électrocution. Elle leur a raconté tous les détails. Elle leur a dit que la nuit, elle se réveillait avec des hommes qui dormaient à côté d'elle et que pendant la journée, ils l'électrocutaient, la battaient, la menaçaient de viol et de meurtre. Elle a été torturée par l'eau, fouettée et la personne qui a ordonné cette torture est le bras droit de notre prince héritier, Saoud al-Qahtani, qui l'a personnellement menacée de viol et de meurtre".

Formule 1, boxe, golf... L'Arabie saoudite a été accusée d'utiliser le sport pour se forger une réputation positive et pour détourner l'attention de son bilan en matière de droits de l'homme. Les organisateurs du Dakar, Amaury Sport, n'ont jamais répondu au sujet de leur accord avec le royaume ultra-conservateur.