This content is not available in your region

Covid-19 : le Royaume-Uni, premier pays européen à passer le triste cap des 100 000 morts

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Covid-19 : le Royaume-Uni, premier pays européen à passer le triste cap des 100 000 morts
Tous droits réservés  Matt Dunham/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

Le variant anglais terrorise la population du Royaume-Uni en amplifiant la troisième vague de la pandémie de Covid-19 qui inonde le pays, et certainement - si l'on en croit les premières études sur la mutation du nouveau coronavirus -, en la rendant plus mortelle.

C'est le premier pays européen à franchir la barre des 100 000 personnes décédées des suites de la maladie. Lors de son bilan quotidien, le ministère britannique de la Santé a fait état ce mardi de 1 631 morts supplémentaires, ce qui porte le bilan total à exactement 100 162 décès.

La première personne dont la mort a été attribuée au Covid-19 par les autorités sanitaires britanniques avait été emportée le 5 mars 2020. Le compteur macabre n'a pas arrêté de tourner depuis ce jour-là, et un record de 1 820 décès a même été atteint tout récemment, le 20 janvier dernier.

Et cela ne va pas stopper de sitôt, comme en a prévenu malheureusement le médecin référent dans la lutte contre le coronavirus en Angleterre, Chris Whitty :

La mortalité ne va commencer à baisser doucement que dans les deux prochaines semaines et va probablement rester stable pour un moment (...) Des morts supplémentaires vont s'ajouter à ce très triste total
Chris Whitty
Médecin-chef

En revanche, le nombre de contaminations - 20 089 nouvelles au cours des dernières 24 heures, ce qui fait un total impressionnant de près de 3,7 millions - a commencé à diminuer au Royaume-Uni, apparemment grâce au nouveau confinement imposé aux habitants.

Ailleurs en Europe

La situation est tout aussi préoccupante au Portugal, avec un taux de contamination des plus élevé au monde, rapporté au nombre d'habitants. Et des hôpitaux proches de la saturation. Au point que les autorités comptent appeler à l'aide pour envoyer des patients Covid dans des centres de soins à l'étranger.

En Allemagne, les autorités envisagent de limiter au maximum les liaisons aériennes internationales.

De son côté, la Belgique a décidé qu'à partir de ce mercredi et jusqu'au 1er mars, les voyages non-essentiels au départ ou à destination de la Belgique seraient interdits.

L'Irlande va prolonger son troisième confinement jusqu'à début mars.

Pour l'heure, aucun pays européen n'a totalement fermé ses frontières. Mais certains lorgnent du côté d'Israël où les aéroports sont bouclés. Seuls les vols internationaux d'urgence sont encore autorisés.