DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Un nouvel incendie meurtrier dans un hôpital en Roumanie

euronews_icons_loading
Les pompiers déployés à l'hôpital Matei Bals de Bucarest pour éteindre l'incendie, le 29/01/2021
Les pompiers déployés à l'hôpital Matei Bals de Bucarest pour éteindre l'incendie, le 29/01/2021   -   Tous droits réservés  Andreea Alexandru/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

En Roumanie, au moins 5 personnes sont décédées ce vendredi dans un incendie dans le principal hôpital de Bucarest.

Le feu s'est déclaré dans un pavillon où étaient soignés des malades du Covid-19. Il a fallu procédé à des transferts de patients vers d'autres hôpitaux de la capitale.

Les pompiers sont rapidement intervenus comme l'explique le colonel Orlando Schiopu, commandant des pompiers : « Nous sommes tombés sur un feu au rez-de-chaussée du bâtiment, 4 pièces, pour un total 100 mètres carrés, brûlaient. C'était un incendie général, avec beaucoup de fumée et le feu pouvait se propager au premier étage de la façade. »

« Ce drame est d'autant plus désolant que cela survient alors que les hôpitaux sont sous pression en raison de l'épidémie de Covid-19, commente Mari Jeanne Ion, correspondante d'Euronews à Bucarest. Quand le feu s'est déclaré, le système d'approvisionnement en oxygène s'est immédiatement arrêté, évitant ainsi une catastrophe encore plus grave. En tout cas, une enquête a été ouverte. »

"Il y aura des sanctions"

Le président Klaus Iohannis s'est rendu sur place dans la matinée, et il a fait part de sa consternation.

Ce drame s'ajoute à une série d'autres ayant touché des hôpitaux. Le 14 novembre, notamment, dix malades du Covid-19 étaient morts dans un violent incendie qui s'était déclaré au service de soins intensifs de l'hôpital départemental de Piatra-Neamt (nord-est du pays). Cinq autres patients étaient décédés par la suite.

Il est clair que nous avons besoin de savoir ce qui s'est passé, et le savoir rapidement. La situation se répète. Il n'y a pas si longtemps, en novembre, c'était la tragédie de Piatra Neamt.
Aujourd'hui, nouvelle tragédie dans ce centre hospitalier.
Et puis il y a eu aussi des incidents, moins dramatiques, dans d'autres centres de santé.
Il est important que les enquêteurs fassent leur travail afin de déterminer ce qui s' est passé.
Et une fois que les responsabilités auront été établies, il y a aura des sanctions.
Klaus Iohannis
Président roumain

La colère est d'autant plus forte qu'après l'incendie meurtrier de novembre, les autorités avaient ordonné des contrôles dans les unités de soins intensifs du pays.

Selon les experts, les deux tiers des hôpitaux roumains ne respectent pas les normes incendies.