DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Trafic de faux tests négatifs : la pandémie alimente les réseaux frauduleux

euronews_icons_loading
Un aéorport en France
Un aéorport en France   -   Tous droits réservés  Francois Mori/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Dans les aéroports, les restrictions de voyages liées à la pandémie alimentent les réseaux frauduleux.

De faux certificats de tests négatifs au Covid-19 sont ainsi vendus à des voyageurs, avertit Europol, l'agence spécialisée dans la répression de la criminalité.

Cette pratique a déjà été observée dans plusieurs aéroports, notamment à Paris-Charles-de-Gaulle où sept personnes avaient été arrêtées en novembre dernier. Les enquêteurs avait identifié sur les téléphones portables des suspects plus de 200 faux certificats négatifs permettant d'embarquer sur des vols internationaux, essentiellement vers l'Afrique. Les faussaires présumés, dont le procès doit se tenir le mois prochain, écrivaient sur le certificat le nom d'un laboratoire existant puis l'émettaient en format papier ou numérique. Prix du faux certificat : entre 150 et 300 euros, selon le parquet.

Des réseaux similaires ont été démantelés au Royaume-Uni ou en Espagne.