EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

La Serbie accélère sa campagne de vaccination contre le Covid-19

Vaccin chinois contre le Covid-19
Vaccin chinois contre le Covid-19 Tous droits réservés AFP
Tous droits réservés AFP
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La #Serbie est le deuxième pays d'Europe à assurer un déploiement aussi vaste de la #vaccination contre le #Covid-19, juste derrière le Royaume-Uni. Il utilise les vaccins russe et chinois.

PUBLICITÉ

La campagne de vaccination contre le Covid 19 bat son plein en Serbie. Le pays a donné un coup d'accélérateur pour faire vacciner sa population. Il est le deuxième pays d'Europe à assurer un déploiement aussi vaste, juste derrière le Royaume-Uni. A ce jour ce sont les vaccins russe et chinois qui sont utilisés.

"On travaille avec le vaccin Sinopharm, on vaccine 1.500 à 2.000 citoyens par jour et nous n'avons jamais eu de mauvais retour. Après avoir reçu le vaccin, les patients reste 15 à 30 minutes dans la salle d'attente et il n'y a eu absolument aucun effet secondaire jusqu'à présent", explique Dragana Milosevic, la directrice du centre de vaccination.

Dans ce vaste centre tout a été fait pour optimiser la vaccination dans les meilleures conditions sanitaires. Respect de la distanciation sociale et de la confidentialité. Certains patients sont même étonnés du déploiement aussi nombreux du personnel de santé.

"Problème de santé publique"

"Je suis surprise. Je suis agent de santé à la retraite, je sais que le secteur de la santé est développé mais je suis vraiment surprise du niveau d'organisation et du nombre de cadres hospitaliers présents", Slavica Radanovic, retraite

Une organisation à la hauteur de l'enjeu puisque l'achat et la distribution de vaccins est considéré comme un problème de santé publique et non de géopolitique comme l’estime la Première ministre serbe Ana Brnabic.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Covid-19 : rebond épidémique, l'OMS appelle à la vigilance

L'OMS lève l'alerte maximale sur la pandémie de Covid-19

Origine du Covid : l'OMS assure que Pékin dispose de plus de données, la Chine dément