EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Ulster : le fil de la négociation entre l'UE et Londres n'est pas rompu

Ulster : le fil de la négociation entre l'UE et Londres n'est pas rompu
Tous droits réservés Alastair Grant/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Alastair Grant/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Romain Mazenod
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le vice-président de la Commission européenne Maros Sefcovic se félicite de discussions "constructives" avec le ministre d'État britannique Michael Glove.

PUBLICITÉ

Le fil des négociations entre l'Union européenne et le Royaume-Uni à propos de l'Irlande du Nord n'est pas rompu. Dans un tweet, Le vice-président de la Commission Maros Sefcovic se félicite d'un entretien "constructif" avec le ministre d'État britannique Michael Glove et se dit prêt à aller plus loin dans la discussion.

Toutefois, une solution rapide ne semble pas à l'ordre du jour. La question nord-irlandaise a été l'un des dossiers les plus épineux lors des négociations sur le Brexit.

La présidente de la Commission Ursula von der Leyen s'est excusée d'avoir brandi, le mois dernier, en pleine crise des vaccins, l'article 16 du protocole sur l'Irlande du Nord. L'objectif était d'éviter toute barrière en mer d'Irlande.

"Je ne suis pas sûr que je doive être félicité pour l'accord sur le Brexit, a déclaré Michel Barnier, négociateur européen en chef sur le Brexit. Bien sûr, j'ai rempli la mission mais pour répondre à votre question, le Brexit est un divorce et je ne pense pas qu'on puisse être félicités pour un divorce."

L'accord commercial conclu entre Londres et les 27 ont pour but d'éviter une frontière dure entre l'Ulster et la République d'Irlande, ce qui pourait remettre en cause le processus de paix sur l'île.

Journaliste • Romain Mazenod

Video editor • Romain Mazenod

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nigel Farage fait volte-face et se présente aux élections britanniques

Irlande du Nord : après deux ans de tumultes, le parlement va reprendre du service

Irlande du Nord : vers une levée du blocage des institutions