DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Thaïlande : des heurts entre policiers et manifestants pro-démocratie

euronews_icons_loading
Les boucliers des policiers thaïlandais tachetés de peinture rouge, à Bangkok, Thaïlande, le 13 février 2021
Les boucliers des policiers thaïlandais tachetés de peinture rouge, à Bangkok, Thaïlande, le 13 février 2021   -   Tous droits réservés  Sakchai Lalit/AP
Taille du texte Aa Aa

En Thaïlande, des heurts sont survenus entre policiers et manifestants ce samedi à Bangkok dans le cadre d'un mouvement de contestation réclamant des changements dans la Constitution, et des réformes de la monarchie.

La manifestation a démarré en fin d'après-midi au monument de la Démocratie dans le centre ville de la capitale, où les participants étaient invités à écrire leurs souhaits pour l'avenir de la Thaïlande sur un grand tissu rouge qui a été enroulé autour de la structure.

Les manifestants, environ 1 000, ont appelé les autorités à relâcher quatre de leurs camarades détenus depuis mardi, qui risquent trois à quinze ans de prison pour crime de lèse-majesté. Ils sont également accusés de sédition.

L'un des leaders du mouvement, Attapol Buapat, a prévenu le gouvernement qu'un grand rassemblement serait organisé samedi prochain en l'absence de libération de leurs camarades.

Tentant de converger vers le pilier de la cité «Lak Mueang», centre spirituel de la capitale considéré comme un lieu protecteur du pays et de la monarchie, les manifestants se sont heurtés à une centaine de policiers antiémeute ainsi qu'à deux camions de canons à eau.

D'après un porte-parole des forces de l'ordre, vingt policiers ont été blessés et sept à huit protestataires ont été interpellés. En revanche, le nombre de blessés côté manifestant n'a pas été communiqué.