EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

G5 Sahel : quelle stratégie pour gagner le combat contre les djihadistes ?

G Sahel
G Sahel Tous droits réservés Ludovic Marin/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Ludovic Marin/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La lutte contre le terrorisme au Sahel est au centre d'un nouveau sommet qui réunit les présidents tchadien, mauritanien, malien, burkinabè et nigérien, ainsi que le président français Emmanuel Macron.

PUBLICITÉ

La lutte contre le terrorisme est au centre d'un nouveau sommet du G5 Sahel qui s'est ouvert ce lundi à N’Djamena.

Autour du président tchadien Idriss Déby sont réunis les dirigeants mauritanien, malien, burkinabè, nigérien et, par visioconférence, le président français Emmanuel Macron. Tous sont mobilisés pour renforcer la sécurité dans cette région instable du Sahel, où les djihadistes multiplient les attaques :

"Notre volonté partagée de vaincre au plus vite le terrorisme dans le Sahel doit s'accommoder dans le réel engagement. Ce terrain de mobilisation des États du G5 Sahel doit être soutenu, renforcé, par l'ensemble de la communauté internationale", a déclaré le président tchadien Idriss Déby.

Ce terrain de mobilisation des États du G5 Sahel doit être soutenu, renforcé, par l'ensemble de la communauté internationale.
Idriss Déby
président tchadien

La France, engagée militairement au côté du G5 Sahel, a payé un lourd tribut depuis le lancement il y a huit ans de l'opération Barkhane. Cinquante de ses soldats y ont déjà trouvé la mort.

L'an passé, 600 militaires supplémentaires ont été déployés dans la région portant le contingent à 5 100 hommes. Ce renforcement militaire a eu des effets limités. Malgré l'élimination d'un chef militaire d'Al Qaida dans la région, les djiahdistes demeurent très actifs au Sahel, où les civils sont en première ligne des attaques.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La guerre au Soudan risque d'engendrer "plus grande crise de la faim au monde", selon l'ONU

Niger : les premiers ressortissants européens évacués arrivent à Paris et à Rome

Exécutions, tortures et pillages : les mercenaires russes de Wagner accusés d'exactions en Afrique