This content is not available in your region

L'ossuaire exceptionnel de Sedlec, en Tchéquie, en cours de restauration

Access to the comments Discussion
Par Romain Mazenod
euronews_icons_loading
L'ossuaire exceptionnel de Sedlec, en Tchéquie, en cours de restauration
Tous droits réservés  from Euronews video

L'ossuaire de Sedlec, en République tchèque, dans l'église de tous les saints est unique au monde. Sa riche décoration contient les restes d'environ 60 000 personnes. La plupart sont morts de la peste noire au XIVè siècle. Selon la légende, un moine à moitié aveugle aurait empilé les os pour en faire quatre grandes pyramides. Et il aurait alors recouvré la vue. En 1870, Frantisek Rint a achevé la décoration de l'église sous la forme qu'elle a aujourd'hui.

L'ossuaire n'a jamais été destiné à édifier ou effrayer mais a plutôt pour objet de rappeler au visiteur la finitude de chacun et la fugacité de la vie humaine. Le message est simple : ne perdez pas de vue la mort. Pour les visiteurs, cela offre matière à penser sur le sens de la vie.

Il y a six ans, la rénovation complète de l'église délabrée a commencé. Les os restants, dans les pyramides, commençaient à se désagréger. "A présent, nous devons consolider la construction en bois de la pyramide et ensuite nous devons mettre en place les sols pour les restes osseux" explique Petr Cicvarek, le responsable des travaux de restauration.

L'ossuaire est une attraction touristique très populaire avec plus d'un demi-million de visiteurs chaque année. Et c'est bien un paradoxe de voir une autre pandémie influencer le sort de l'ossuaire aujourd'hui. Le Covid a stoppé net l'afflux des touristes.

"Les finances disparaissent vite, donc même si nous ne voulions pas utiliser une aide financière ou des subventions, nous devons leur demander et nous cherchons des possibilités aussi auprès de l'Union européenne" explique la porte-parole du site Radka Krejci.

Maintenant que la reconstruction de l'église est achevée, il est nécessaire de démanteler trois autres pyramides, de nettoyer et de conserver les os et les crânes pour qu'ils subsistent pendant des siècles.

"La principale tâche de la paroisse à présent est de trouver suffisamment d'argent pour reconstruire et préserver l'héritage de ce rare ossuaire" conclut Jiri Skacel, envoyé spécial d'Euronews à Sedlec.

Journaliste • Romain Mazenod

Video editor • Romain Mazenod