EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Autriche : un immigré indien redonne vie au foyer l'ayant accueilli, adolescent

Sukhdeep Singh, rénovant la bâtisse qui fut son foyer d'accueil il y a 20 ans - Capture d'écran d'une vidéo AFP
Sukhdeep Singh, rénovant la bâtisse qui fut son foyer d'accueil il y a 20 ans - Capture d'écran d'une vidéo AFP Tous droits réservés Euronews vía AFP
Tous droits réservés Euronews vía AFP
Par Olivier Peguy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La belle histoire d'un immigré d'origine indienne installé en Autriche : il a racheté la maison d'accueil où il a grandi pour, à son tour, y accueillir des réfugiés.

PUBLICITÉ

C'est l'histoire d'une grande maison à Hirtenberg en Autriche. Cette maison a appartenu à l'écrivain juif Otto Tausig. Il avait réuni les fonds pour acheter le bâtiment dans les années 1990 avant d’en faire don à une ONG protestante nommée Diakonie, dans le but d’accueillir de jeunes exilés comme lui jadis. Ce Viennois avait échappé dans sa jeunesse aux nazis et fui à Londres. Il tenait particulièrement à ce foyer, à qui il avait donné le nom de sa grand-mère, Laura Gatner, morte comme des millions d’autres dans un camp nazi.

Sukhdeep Singh fait partie des jeunes ayant vécu ici, il y a des années. Arrivé seul de la région du Punjab en 2003 après un éprouvant voyage à travers la Russie et l’Europe centrale, l'adolescent avait trouvé refuge dans ce bâtiment situé dans une zone industrielle.

Ce foyer a été, pour lui, le lieu d'un nouveau départ dans la vie, d'une nouvelle chance. Après des études scientifiques à Vienne, il est aujourd'hui employé dans le groupe industriel Siemens.

Et quand il a appris récemment que la maison risquait d'être vendue à des promoteurs immobiliers, il a fait le nécessaire pour la racheter.

Pour moi, il est inconcevable que l'âme de cette maison, son histoire disparaisse.
Ce que Otto Tausig a fait d'admirable dans ce lieu, il faut que cela perdure, d'une manière ou d'une autre.
Moi, j'ai trop de beaux souvenirs dans cette maison
Je vais tâcher de continuer à en faire quelque chose de beau.
Sukhdeep Singh
propriétaire du foyer d'accueil

Une fois rénovée, la maison comprendra une quinzaine d'appartements. Certains seront mis en location, pour que Sukhdeep Singh rentre dans ses frais.

Mais le jeune homme, devenu aujourd'hui père de famille, tient à ce que plusieurs appartements servent à accueillir des migrants et des demandeurs d'asile.

Une manière d'offrir à d'autres ce que lui a connu en son temps : une main tendue.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pays-Bas : des candidats aux élections européennes s'expriment sur l'Ukraine

Islande : le volcan gronde de nouveau près de la ville de Grindavík

No Comment : les grandes villes européennes aux couleurs de l'UE