DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Un demi-million de victimes du Covid-19 aux États-Unis : un bilan déchirant pour Joe Biden

euronews_icons_loading
Recueillement à la Maison blanche, 22 février 2021
Recueillement à la Maison blanche, 22 février 2021   -   Tous droits réservés  Evan Vucci/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Les cloches de la cathédrale de Washington ont résonné pour les plus de 500 000 Américains qui sont morts du coronavirus aux États-Unis. La barre symbolique du demi-million de victimes a été franchie et les chiffres ne cessent d'augmenter. Ils sont de loin les plus élevés au monde, représentant 20 % des deux millions et demi de décès causés par la pandémie mondiale à ce jour.

Pour rendre hommage à ces morts et soutenir les familles dans leur deuil, le président Joe Biden, la vice-présidente Kamala Harris et leurs conjoints se sont recueillis au coucher du soleil : 500 bougies avaient été disposées sur le balcon de la Maison blanche et les escaliers. Les drapeaux sont en berne pour cinq jours.

Evan Vucci/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
La Maison blanche illuminée en hommage aux 500 000 victimes du Covid-19Evan Vucci/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

Juste avant Joe Biden avait exprimé sa compassion face à ce bilan déchirant :

"Les personnes que nous avons perdues étaient extraordinaires. Elles ont traversé des générations. Elles sont nés en Amérique, ont émigré en Amérique. Mais juste comme ça, beaucoup d'entre elles ont rendu leur dernier souffle, seules, en Amérique. En tant que nation, nous ne pouvons pas accepter un destin aussi cruel. Alors que nous luttons contre cette pandémie depuis si longtemps, nous devons résister à la tentation de nous engourdir face à la douleur. Nous devons résister à l'idée de considérer chaque vie comme une statistique, quelque chose de flou ou une simple information. Et nous devons le faire pour honorer les morts, mais aussi, ce qui est tout aussi important, pour prendre soin des vivants qui restent".

Ces morts représentent plus que le nombre combiné d'Américains morts sur les champs de bataille des deux guerres mondiales et dans le conflit du Vietnam, plus que la population de Miami ou approximativement celle de Kansas City...

Les États-Unis redoublent d'efforts pour faire vacciner la population, mais le contexte est difficile. Après les errements de l'administration Trump, les intempéries hivernales de la semaine dernière ont entraîné la fermeture de cliniques, ralenti les livraisons de vaccins et forcé des dizaines de milliers de personnes à reporter leur vaccination dans de nombreux Etats.