DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Équateur : violences meurtrières dans trois prisons

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Équateur : violences meurtrières dans trois prisons
Tous droits réservés  Angel Dejesus/AP
Taille du texte Aa Aa

Des familles en pleurs devant la prison de Guayaquil, en Équateur, au lendemain d'affrontements sanglants entre bandes rivales…

Mardi, les violences ont éclaté simultanément dans trois prisons du pays, celles de Guayaquil, de Cuenca et de Cotopaxi. Le bilan est de 75 morts au moins parmi les détenus. Des dizaines d'autres ont été blessés.

« Tout le monde sait que les détenus ont des téléphones, raconte une mère. Nos fils nous ont prévenues la nuit précédente et les jours d'avant qu'ils étaient en danger, qu'à tout moment, ça allait se produire. Et voilà le résultat. »

Dans ces trois centres pénitentiaires, qui représentent à eux seuls 70 % de la population carcérale en Équateur, les rixes ont débuté dans la nuit de lundi et se sont prolongées toute la journée de mardi. Depuis des mois, ces affrontements étaient redoutés, une lutte de pouvoir étant engagée entre bandes rivales depuis l'assassinat du chef de l'organisation régnant sur ces prisons.

« Ce sont deux groupes qui s'affrontaient pour prendre la tête des activités criminelles à l'intérieur des centres pénitentiaires », a confirmé le responsable de l'autorité gérant les prisons, Edmundo Moncayo.

Près d'un millier de policiers et d'agents ont été déployés dans les prisons pour mettre un terme aux violences et aux mutineries.

Les établissements équatoriens ont été conçus pour 27 000 détenus mais en accueillent quelque 11 000 de plus.

Sources additionnelles • EFE