DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : bien que nécessaires, les restrictions pèsent sur les populations

Access to the comments Discussion
Par Stephane Hamalian  & Euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Un résident de la ville de Nice, en France, marche en bord de mer, le 27 février 2021
Un résident de la ville de Nice, en France, marche en bord de mer, le 27 février 2021   -   Tous droits réservés  Daniel Cole/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Face à la progression des variants plus contagieux du coronavirus, les mesures de restrictions imposées en Europe, bien que nécessaires, deviennent pesantes avec l'arrivée du printemps.

L'Allemagne restreint les passages à la frontière française

L'Allemagne va restreindre les passages à sa frontière en provenance de France après avoir classé le département de la Moselle en zone Covid à haut risque, mais renonce à la quasi-fermeture imposée à la République tchèque et l'Autriche.

"Le département français de Moselle sera considéré à partir du 2 mars à minuit comme zone affectée par les variants" du virus du Covid-19, soit la catégorie la plus élevée dans l'échelle de risque en Allemagne pour le coronavirus, qui en compte trois, a indiqué dimanche le ministère de la Santé.

En conséquence, à partir de cette date les personnes entrant sur le territoire allemand "devront présenter un test PCR ou antigène" négatif, a-t-il ajouté.

Un test datant de 48 heures maximum sera exigé sans aucune exception ainsi qu'une déclaration électronique pour entrer sur le territoire allemand, ont précisé quelques heures plus tard les représentants locaux de l'Etat français dans un communiqué. Les transports collectifs transfrontaliers seront également "interrompus". Mais une chose est acquise : l'Allemagne n'a pas l'intention d'introduire à sa frontière avec la Moselle des contrôles de douane permanents, contrairement à ce qu'elle avait fait au printemps 2020 au début de la pandémie.

À Paris, et à Dusseldorf, renforcement des contrôles

La préfecture de Police de Paris a déployé 3 600 policiers et gendarmes dans la métropole pour faire respecter port du masque et couvre-feu ce dimanche. Sur les quais de scène, dès 15h, les forces de l'ordre ont tenté de réguler l'afflux massif de population en bloquant l'accès.

Des scènes similaires ont été observées à Düsseldorf en Allemagne, où il est désormais interdit de s’asseoir, ou de s'allonger, et ce jusqu'au 14 mars. Une nouvelle règle nécessaire selon les autorités, car les rives du Rhin ont été prises d'assaut le weekend dernier, à la faveur d'une météo clémente. Les quelques recours déposés pour faire annuler ces mesures ont échoué.

Manifestation anti restrictions en Hongrie

Des milliers de personnes se sont réunies dans un parc de Budapest ce dimanche, pour protester contre les restrictions imposées à cause de la pandémie. Depuis le 11 novembre, le pays est soumis à un couvre-feu de 20 heures à 5 heures du matin et les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits. Les restaurants, les bars, les salles de sport et les cinémas sont également fermées, et seules écoles primaires sont ouvertes.

À la tête du mouvement de protestation, un pharmacien qui dit en avoir "assez des jeux de politiciens".

"Nous voulons reprendre notre vie en main" a martelé György Gődény avec un mégaphone, au milieu d'une foule surveillée de près par les forces de l'ordre. "Nous n'allons pas les laisser nous enfermer. Ne nous imposez pas des choses qui n'ont pas de sens" a-t-il continué.