DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le Sénégal sous tensions après l'arrestation de l'opposant Ousmane Sonko

Par euronews
euronews_icons_loading
Affrontements entre manifestants et policiers à Dakar, au Sénégal, le 4 mars 2021
Affrontements entre manifestants et policiers à Dakar, au Sénégal, le 4 mars 2021   -   Tous droits réservés  Leo Correa/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Dakar est toujours sous tension après l'arrestation d'Ousmane Sonko, le principal opposant au pouvoir. Depuis deux jours la capitale est le théâtre d'affrontements entre jeunes et forces de police, de saccages et de pillages de magasins. Les locaux de plusieurs enseignes françaises, dont Auchan, ont été attaqués depuis mercredi. Les écoles françaises dans le pays ont fermé.

Ousmane Sonko était arrivé troisième à la présidentielle de 2019 et est pressenti comme un des principaux concurrents de celle de 2024. Il a été arrêté alors qu'il se rendait au tribunal pour être interrogé sur des accusations de viols qu'il réfute. Depuis, ses partisans ne décolèrent pas.

Selon de nombreux Sénégalais, son arrestation a porté à son paroxysme l'exaspération accumulée dans ce pays pauvre face à la dureté de la vie depuis au moins un an et le début de la pandémie de Covid-19.

Ousmane Sonko a été présenté à un juge ce vendredi. La journée s'annonce tendue.

Dès jeudi soir, les autorités ont annoncé suspendre le signal de deux chaînes de télévision privées coupables selon elles d'avoir diffusé "en boucle" des images de violence. Les réseaux sociaux ont rapporté des perturbations sur internet, à l'instar de celles observées dans un certain nombre de pays à l'initiative des gouvernants dans les périodes de crise.