DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Droits des femmes : le chemin pour l'égalité est encore long

Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Manifestation à Paris, le 07 mars 2021
Manifestation à Paris, le 07 mars 2021   -   Tous droits réservés  Lewis Joly/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Les femmes en première ligne face à la crise sanitaire, c'est l'un des mots d'ordre de l'appel à la grève porté en France par plusieurs syndicats et associations à l'occasion de cette nouvelle Journée internationale des droits des femmes. Comme chaque année depuis plus d'un siècle, elles seront des milliers partout dans le monde à dénoncer les inégalités face aux hommes, les injustices et les violences dont elles sont victimes. Dès ce weekend, elles étaient déjà des centaines à manifester comme à Paris :

"Il faut combattre les violences faites aux femmes explique Raphaëlle, mais il faut aussi combattre pour plus de droits, car on a bien vu que les droits pour les femmes ne sont jamais acquis. Ils sont tout le temps remis en question que ce soit en France, en Europe, en Amérique du Sud, c'est pour cela qu'il ne faut rien lâcher."

A Qamichli, dans le nord-est de la Syrie, des milliers de femmes kurdes se sont rassemblées dimanche. Objectif : faire entendre leur voix et poursuivre leur chemin vers la liberté. Malgré les menaces et les tragédies, elles disent vouloir renforcer l'éducation pour faire face à l'autoritarisme.

"Ce que nous demandons, c'est que les gouvernements mettent en place un revenu de base temporaire pour les femmes. Si vous pensez à la montée de la violence, à la violence domestique, vous verrez que seules les femmes qui ont accès à certains revenus de base peuvent échapper à cette situation" expliqueRaquel Laguna, du programme de développement des Nations unies.

En Russie, la Journée internationale des droits des femmes est un jour férié où l'on offre des cadeaux et des friandises. Mais il faudra plus que des fleurs pour faire oublier qu'en Europe les femmes sont payées en moyenne 14% de moins que les hommes, une inégalité salariale encore accentuée par la pandémie.