This content is not available in your region

Répression en Birmanie : une nonne se met à genoux pour éviter un bain de sang

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Capture d'écran euronews
Capture d'écran euronews   -   Tous droits réservés  Capture d'écran euronews

A genoux devant les militaires pour éviter un bain de sang. Cette religieuse catholique a été filmée ce lundi à Myitkyina, en Birmanie, (voir vidéo) alors que des centaines de manifestants étaient rassemblés contre le coup d'Etat dans le centre de la ville. Selon les médias locaux, elle s'est dite prête à mourir pour empêcher l'armée de tirer sur la foule.

Mais en vain. Car un peu plus tard, les protestataires ont été dispersés par les coups de feu tirés par les soldats de la junte.

Bilan de cette journée de lundi, trois nouveaux morts, et plusieurs blessés. A Rangoun, ce mardi, des rassemblements se sont à nouveau transformés en affrontements avec l'armée. Les militaires ont prévenu que toute personne aidant les étudiants manifestants ou les cachant chez elle serait arrêtée et punie.

La junte a déclaré que sa patience était à bout, après cinq semaines de manifestations hostiles. Une association opposante au nouveau pouvoir recense au moins 60 civils tués depuis le putsch. 1 800 personnes auraient aussi été arrêtées.

Les raids des forces de sécurité se sont par ailleurs multipliés contre les chefs de syndicats grévistes, les médias ou les responsable politiques.

Au niveau diplomatique, la réponse de l'ONU contre la junte militaire birmane reste très mesurée... la Chine et la Russie n'ont toujours pas condamné officiellement le coup d'Etat.