This content is not available in your region

L'Italie interdit l'utilisation d'un lot d'AstraZeneca et se reconfine

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
L'Italie interdit l'utilisation d'un lot d'AstraZeneca et se reconfine
Tous droits réservés  Andrew Medichini/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

À titre de précautions, plusieurs pays européens, dont l’Italie, ont interdit l’utilisation de certains lots de vaccin anti-Covid d’AstraZeneca après que des troubles de la coagulation ont été signalés parmi des personnes vaccinées.

L’ Italie annonce par ailleurs faire face à une troisième vague épidémique. Les régions les plus peuplées de la péninsule, notamment celle de Rome ainsi que la Lombardie, seront classées en "rouge". Dès lundi, les écoles seront fermées, tout comme les bars et les restaurants. Les déplacements seront limités aux impératifs de travail, à l'achat de produits de première nécessité et aux urgences de santé.

"Ces mesures sont nécessaires pour éviter une aggravation de la situation qui rendrait inévitable la prise de mesures encore plus strictes. Face à ces nouvelles restrictions, les ménages et les entreprises bénéficieront d’une aide gouvernementale. Une accélération de la campagne de vaccination est également prévue", a précisé le Premier ministre italien, Mario Draghi.

France

En France, la Haute autorité de santé (HAS) a autorisé le vaccin contre le Covid-19 de Johnson & Johnson, au lendemain du feu vert européen, recommandant d'utiliser ce vaccin "de manière préférentielle" dans les zones où l'épidémie est "particulièrement active".

L'autorité sanitaire a par ailleurs estimé que le vaccin américain à injection unique, le quatrième à être autorisé en France, "peut être utilisé à partir de l'âge de 18 ans y compris chez les personnes âgées de 65 ans et plus et/ou à risque de faire des formes graves de Covid" .

Le Vaccin Johnson & Johnson devrait être livré en France avant la mi-avril.

Le Premier ministre français, Jean Castex, a exprimé vendredi ses inquiétudes face à une situation épidémique jugée très grave en région parisienne, où les malades du virus occupent 95 % des unités de soins intensifs. Alors que la France est déjà soumise à un couvre-feu national et que certaines régions sont confinées le week-end, le Premier ministre français n’a pas exclu la mise en place de nouvelles restrictions si nécessaire.

Grèce

Les autorités grecques ont, elles aussi mis en garde contre une situation épidémiologique jugée grave. Une troisième vague se profile dans le pays. Le nombre d'infections a augmenté dans la plupart des grandes villes grecques, principalement à Athènes.

Les unités de soins intensifs dans les hôpitaux de la capitale sont à saturation.

Parallèlement, le Premier ministre grec, Kyriákos Mitsotákis, a demandé "pardon" ce vendredi aux victimes de violences policières, quelques jours après des manifestations et qu'un jeune homme a été battu à coups de matraque par un agent de police lors d'un contrôle des mesures de confinement pour lutter contre l'épidémie de Covid-19.

Portugal

Le Portugal autorise dès ce samedi la vente d’autotests de dépistage du Covid-19. Ces tests sont délivrés sans ordonnance. Par ailleurs, dès lundi, les crèches du pays, mais aussi les écoles primaires et certains commerces non-essentiels comme les salons de coiffure sur rendez-vous, les agences immobilières, les librairies et les bibliothèques rouvriront leurs portes. Une bouffée d’oxygène pour le Portugal après deux mois d’un confinement généralisé.