DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Heurts lors de l'hommage à Sarah Everard : la police londonienne sous le feu des critiques

euronews_icons_loading
Heurts lors de l'hommage à Sarah Everard : la police londonienne sous le feu des critiques
Tous droits réservés  Frank Augstein/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

La police londonienne est vivement critiquée pour son intervention lors de l'hommage à Sarah Everard.

Les heurts ont éclaté samedi en fin de journée lors de la veillée qui se voulait "contre la violence masculine".

Pour des raisons sanitaires, le rassemblement était interdit, mais les images d'agents en train de maîtriser et menotter certains participants ont suscité de nombreuses condamnations.

Victoria Atkins, ministre de l'Intérieur : "Les scènes qu'on a vu en fin de journée et dans la soirée sont bouleversantes, et je prends cela très au sérieux. La ministre de l'Intérieur prend cela très au sérieux, c'est pourquoi elle a demandé au directeur de la police de Londres un rapport sur ce qui s'est passé la nuit dernière."

De son côté, la police explique que le rassemblement posait "un réel risque" de transmission du Covid et qu'une minorité a poussé les policiers et leur a jeté de projectiles.

Les participants rejettent la faute sur la mauvaise gestion des policiers.

"C'est triste, cela aurait pu être vraiment beau, pacifique et respectueux, et ça s'est transformé en une pagaille violente, ça n'a aidé personne et cela n'avait aucun sens" dit une jeune femme.

"J'ai été choquée, la police a n'a pas bien géré la situation" estime une autre Londonienne.

Le rassemblement s'est tenu à Clapham, le quartier de Londres où Sarah Everard a été kidnappée alors qu'elle rentrait chez elle, le soir, il y a dix jours.

Son corps a été retrouvé et un policier de 48 ans a été inculpé pour enlèvement et meurtre.